Quand Pôle emploi se félicite d'une performance en demi-teinte


Plus de deux tiers des demandeurs d'emploi et des entreprises se déclarent satisfaits des services de l'établissement public. Sur le terrain du retour à l'emploi, les données sont plus contrastées.


Pour Pôle emploi, c'est un petit moment de gloire. 71,2 % des demandeurs d'emploi se sont déclarés satisfaits ou très satisfaits de ses services au premier semestre. C'est 7 points de plus par rapport à fin décembre 2016! Quant aux entreprises, 73 % d'entre elles ont également indiqué leur satisfaction, fait savoir l'opérateur dans un communiqué publié jeudi, au lendemain de son conseil d'administration. Il reste que sur le terrain de l'insertion professionnelle, il n'y a pas de quoi pavoiser. C'est d'ailleurs silence radio. Selon des données internes transmises au conseil d'administration, non publiées mais obtenues par l'AFP, Pôle emploi constate une baisse du taux de retour au travail des chômeurs ayant bénéficié d'une formation. Entre janvier et mai 2017, seulement 54,9 % d'entre eux ont accédé à un emploi et 28,3 % à un emploi durable. Ce qui correspond à une diminution de, respectivement, 3,5 % et 2,1 % sur un an.

Lire la suite : Quand Pôle emploi se félicite d'une performance en demi-teinte

Retour sur l'histoire de l'ANPE, devenue Pôle emploi

Les équipes de France 3 vous offrent un petit voyage dans le temps mardi 18 juillet. Retour sur l'histoire de l'ANPE.


Emploi : retour sur l'histoire de l'ANPE, devenue Pôle emploi

À la fin des années 60, le chômage est associé à la paresse. Avec l'ANPE, Jacques Chirac, alors tout jeune secrétaire d'État, veut changer cette image. La France ne compte alors que 200 000 chômeurs. À l'ANPE, le suivi est très personnalisé, jusqu'à l'accueil par des psychologues. On traite alors le chômeur comme un client, qu'il faut placer. À l'accueil, l'uniforme est de rigueur.

Lire la suite : Retour sur l'histoire de l'ANPE, devenue Pôle emploi

L’AGENCE FÊTE SES 50 ANS : PÔLE EMPLOI EST-IL DEVENU UNE MACHINE INFERNALE À BROYER CHÔMEURS ET CONSEILLERS ?


JOYEUX ANNIVERSAIRE – Alors que sont célébrés jeudi 13 avril les 50 ans de l’ANPE (le 13 juillet 1957), LCI a interviewé Cécile Hautefeuille, auteur de la "Machine infernale, racontez-moi Pôle emploi". Un système qu’elle connaît, pour avoir été inscrite au chômage. Mais elle a aussi recueilli des témoignages et raconte les dessous de la machine.

Un mot ? "Opaque." Un autre ? "Absurde." Voilà donc esquissé, en deux mots, Pôle emploi. Ou plutôt la façon dont les usagers considèrent Pôle emploi, machine que Cécile Hautefeuille a elle aussi pratiqué de l’intérieur, inscrite en tant que chômeuse. "Machine" : ce nom n’est pas pris au hasard. C’est même le titre du livre qu’elle vient de sortir, à partir de son expérience, et de celle de chômeurs rencontrés : "La machine infernale. Racontez-moi Pôle emploi", aux éditions du Rocher.

Lire la suite : L’AGENCE FÊTE SES 50 ANS : PÔLE EMPLOI EST-IL DEVENU UNE MACHINE INFERNALE À BROYER CHÔMEURS ET...

Assurance chômage : La super réforme de Macron est loin d'être financée


Le financement de cette réforme reste incertain et l’équilibre à long terme repose exclusivement sur le redressement du marché de l’emploi. Un pari risqué, qui s’il est perdu pourrait se traduire par une diminution des droits des chômeurs, une hausse des cotisations employeurs voire de la CSG.

On en parle moins que la réforme du code du travail, mais la refonte de l’assurance chômage sera l’un des autres chantiers majeurs de ce début de quinquennat. Pour résumer, Emmanuel Macron compte faire en sorte que l’Etat reprenne la main sur ce régime (actuellement géré par les partenaires sociaux) et qu’on l’ouvre aux démissionnaires (qui pourraient en bénéficier tous les 5 ans), ainsi qu’aux indépendants.

Lire la suite : Assurance chômage : La super réforme de Macron est loin d'être financée

Une ministre du travail " privé-public "

La nouvelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud, 62 ans, réputée énergique et diplomate, tire son expérience d’une carrière professionnelle variée.


Désormais, les chiffres du chômage publiés par Pôle emploi ne seront plus commentés par la nouvelle ministre du Travail.

Car Muriel Pénicaud estime que l'indicateur de Pôle emploi « ne reflète pas bien l'évolution du marché du travail » car il « peut être affecté, chaque mois, par différents événements de nature administrative ». Sa volatilité « brouille plus qu'elle n'éclaire les tendances de fond sur le niveau de chômage ».

Directrice des ressources humaines

Mais qui est la nouvelle ministre qui va devoir négocier avec les partenaires sociaux à la veille de la réforme du code du travail voulue par Emmanuel Macron ? Muriel Pénicaud a 62 ans.

Et a une expérience mixte, public et privé, et une spécialiste des ressources humaines, réputée pour ses qualités de négociatrice et connaît le ministère du Travail pour avoir conseillé Martine Aubry au début des années quatre-vingt-dix quand celle-ci était… ministre du Travail !

Muriel Pénicaud, avant de retrouver la rue de Grenelle, était depuis 2014 directrice générale de Business France, l'agence publique de promotion de la France auprès des investisseurs étrangers.

Diplômée d'histoire et de sciences de l'éducation à l'université de Nanterre, puis de psychologie clinique à Strasbourg, elle a débuté sa carrière à 21 ans dans les collectivités territoriales, dans ce qui deviendra plus tard le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT).

Elle a ensuite évolué dans diverses structures territoriales en Lorraine et en Normandie, avant d'être repérée par le ministère du Travail dans les années 1980.

Là, elle gravira les échelons jusqu'à devenir conseillère pour la formation de Martine Aubry.

Elle bifurquera ensuite vers le privé, tout d'abord au sein du groupe Danone où elle œuvre pendant près de dix ans comme directrice de la formation et des ressources humaines, puis chez Dassault Systèmes jusqu'en 2008.

Elle fait ensuite son retour chez le géant agroalimentaire, cette fois-ci comme directrice générale des ressources humaines. Elle y développe notamment un système de couverture sociale pour les 100.000 salariés du groupe à travers le monde, Dan'Cares.

Parallèlement, elle maintient ses attaches avec le monde politique. Elle est notamment membre entre 2008 et 2014 du Haut conseil pour le dialogue social, et est chargée fin 2009 par François Fillon, alors Premier ministre, d'une mission sur le stress au travail.

En 2014, François Hollande lui confie la tâche d'orchestrer la fusion entre Ubifrance, en charge du soutien à l'export, et l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII), pour renforcer l'attractivité du territoire.

Une mission dont elle s'acquitte avec énergie, malgré des crédits qui se réduisent au fil des ans comme peau de chagrin : à la tête de Business France, elle s'appuie sur son expérience du privé pour convaincre les investisseurs internationaux des atouts de l'Hexagone.

Cette mère de deux enfants, présente aux conseils d'administration de plusieurs entreprises, s'est aussi engagée pour la promotion des femmes au travail.


France/Monde - Gouvernement


La machine infernale: Racontez-moi Pôle Emploi

de Cécile Hautefeuille (Auteur)

Broché: 202 pages
Editeur : Editions du Rocher (10 mai 2017)
Collection : ROC.DOC.SOCIETE
Langue : Français
ISBN-10: 2268091716
ISBN-13: 978-2268091716


Présentation de l'éditeur

L'autopsie d'un système kafkaïen qui génère de la souffrance de chaque côté du guichet.
Comme de nombreux Français, Cécile Hautefeuille a connu les affres du chômage. Pour mener à bien son enquête journalistique, l'auteur mêle à son expérience personnelle des témoignages poignants de chômeurs mais également de salariés de Pôle emploi (directeurs, conseillers...). De l'inscription au nouveau "job" enfin trouvé, la journaliste décrit un véritable parcours du combattant, entre espoir et découragement. Sans aucune complaisance, elle dénonce les lenteurs et incohérences administratives, les chiffres arrangés, les radiations abusives, les annonces discriminantes...
Un constat alarmant mais nécessaire : Pôle emploi apparaît comme une machine à broyer, trop souvent devenue folle et démunie face à l'humain.
Après six années à RMC, Cécile Hautefeuille a lancé le blog Minisphère du Chômage et donne des cours de radio à l'ESJPRO de Montpellier.

Biographie de l'auteur

Après six années à RMC, Cécile Hautefeuille a lancé le blog Minisphère du Chômage et donne des cours de radio à l'ESJPRO de Montpellier.