L'emploi change, Pôle emploi aussi

L'établissement public chargé de l'emploi a conduit, ces dernières années, une véritable transformation. Les résultats sont au rendez-vous même si la bataille contre le chômage n'est pas gagnée.

Au moment où, comme chaque responsable public ou privé, je fais le bilan de l'année écoulée pour me tourner ensuite vers celle qui commence, quelque chose me frappe : un trop grand écart persiste entre la perception des Français de Pôle emploi, et la réalité, exprimée par la satisfaction des usagers de nos services, en progression constante chaque année.

Or ce décalage est préjudiciable, non seulement pour l'image du service public mais, beaucoup plus grave, pour son efficacité : comment, en effet, espérer tisser un lien de confiance avec un demandeur d'emploi ou une entreprise si ceux-ci, avant même de pousser la porte de Pôle emploi, nous considèrent comme une institution lourde et peu efficace ?

Parce que nous sommes au contact des demandeurs d'emploi, nous incarnons naturellement la terrible persistance du chômage de masse et les déséquilibres du marché du travail, tout particulièrement en termes de qualifications. Nul ne le conteste : rapprocher efficacement l'offre et la demande de travail reste un défi à part entière comme en témoigne l'abandon de 200.000 à 330.000 projets de recrutements, faute de candidats.

Inscriptions simplifiées, accompagnement renforcé

C'est précisément pour relever ce défi que Pôle emploi a conduit ces dernières années une véritable transformation, dont les personnes qui ne recourent pas à nos services ne peuvent pas mesurer toute l'ampleur. Nous avons notamment simplifié l'inscription et les démarches des demandeurs d'emploi, renforcé l'accompagnement des personnes les plus éloignées du travail, développé à l'attention des demandeurs d'emploi autonomes une offre de services digitale complète, et mis en place un dispositif de soutien à l'attention des personnes pas ou peu familiarisées au numérique.


"76 % des demandeurs d'emploi se déclarent assez ou très satisfaits des services rendus."


Au service des employeurs, nous mobilisons 4.300 conseillers spécialisés, nous animons la première plate-forme de dépôt d'offres d'emploi en France - Pôle-emploi.fr - et nous expérimentons un dispositif d'appui aux TPE-PME pour leurs recrutements.

Cette transformation, dont je pourrais citer bien d'autres exemples, va manifestement dans le bon sens. 76 % des demandeurs d'emploi se déclarent assez ou très satisfaits des services rendus par Pôle emploi, 91 % sont satisfaits des services numériques proposés, et 87 % globalement satisfaits de leur dernière visite en agence. Près de 71 % des employeurs se disent satisfaits de leur dernière opération de recrutement, menée par nos conseillers. Et tous ces résultats sont consultables agence par agence sur pole-emploi.org.

14 objectifs atteints

Pour la première fois en 2017, grâce à l'engagement quotidien de nos 54.000 collaborateurs aux côtés des demandeurs d'emploi et des entreprises, nos 14 objectifs stratégiques, fixés conjointement avec l'Etat et l'Unédic, sont atteints et témoignent de notre bonne performance globale.

Si je demande que les résultats de Pôle emploi soient regardés avec honnêteté, pas question, pour autant, de nous satisfaire des progrès enregistrés ces dernières années. Je suis parfaitement conscient des efforts qu'il nous reste à accomplir.

L'année qui s'ouvre, porteuse de réformes majeures (plan d'investissement sur les compétences, réforme de l'assurance-chômage et de la formation professionnelle, nouveaux parcours emploi compétences...), va nous permettre de poursuivre notre transformation, d'améliorer nos résultats et nos services et de mieux les faire connaître. Nous y sommes prêts.

Jean Bassères est le directeur général de Pôle emploi






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir