Assurance-chômage: Le Medef va revenir à la table des négociations

DISCUSSIONS Les organisations patronales avaient claqué la porte des négociations, lundi, fâchées par la « détermination » d'Emmanuel Macron à mettre en place le « bonus-malus » sur les contrats courts

Après avoir claqué la porte des négociations sur l’assurance chômage, lundi, pour protester contre les déclarations d’Emmanuel Macron sur le « bonus-malus », le Medef a annoncé qu’il allait revenir à la table des discussions, a indiqué son président, Geoffroy Roux de Bézieux, ce jeudi, au Parisien.

Après les déclarations d’Edouard Philippe, mercredi, à l’Assemblée sur sa « confiance » dans les partenaires sociaux pour trouver un accord, « je vais proposer à nos instances - et je ne doute pas qu’elles acceptent - de revenir dans la négociation, même si elle est difficile », a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux.

Les organisations patronales et syndicales doivent conduire la négociation

Les organisations patronales avaient suspendu lundi leur participation à la négociation, fâchées par la « détermination » affichée par Emmanuel Macron lors de sa rencontre jeudi avec des citoyens dans la Drôme, à mettre en place le « bonus-malus » sur les contrats courts réclamé par les syndicats pour lutter contre la précarité. Mais le Premier ministre a affirmé mercredi que c’était aux organisations patronales et syndicales de conduire la négociation.

Lire la suite : Assurance-chômage: Le Medef va revenir à la table des négociations

Pôle emploi : quand la réalité virtuelle vient en aide aux chômeurs

L'agence publique pour l'emploi a mis en place une application qui permet de s'aguerrir depuis son salon aux entretiens d'embauche, explique « Le Figaro ».

Pôle emploi s'essaie aux nouvelles technologies. L'agence publique pour l'emploi va en effet permettre aux chômeurs de s'exercer aux entretiens d'embauche grâce à des casques de réalité virtuelle et à une application mobile, expliquent nos confrères du Figaro, lundi 28 janvier. L'expérience, en plus d'être immersive, permettra également aux chercheurs d'emploi de s'aguerrir depuis leur salon.

Le principe de ce Serious Game est simple. Après avoir choisi un avatar, rempli son CV et choisi une offre d'emploi, le « joueur » est aussitôt téléporté dans un café 2.0. Le graphisme n'est pas au niveau des jeux vidéo dernier cri, mais l'important est ailleurs : une discussion à bâtons rompus avec un proche factice permet de se préparer à l'entretien. « Je serais toi, je partirais en avance, au cas où », explique par exemple une amie avisée.

Lire la suite : Pôle emploi : quand la réalité virtuelle vient en aide aux chômeurs

Assurance chômage : le patronat claque la porte de la négociation

Le Medef et la CPME reprochent à Emmanuel Macron de vouloir appliquer le bonus-malus sur les cotisations patronales d'assurance chômage.

Le Medef et la CPME ne veulent pas du bonus-malus, et ils le font savoir. Les deux principales organisations patronales ont suspendu lundi leur participation à la négociation sur l'assurance chômage, fâchées par la « détermination » d'Emmanuel Macron à mettre en place ce dispositif réclamé par les syndicats pour lutter contre la précarité.

Emmanuel Macron dans le viseur du patronat

Jeudi, lors de sa rencontre avec des citoyens dans la Drôme, le président Macron a réaffirmé sa volonté de réguler les contrats courts par le bonus-malus. Cette déclaration, en pleine négociation sur l'assurance chômage, a fortement irrité le Medef et la CPME (représentant les PME). Ces deux organisations ont annoncé lundi la suspension de leur participation aux discussions.

Lire la suite : Assurance chômage : le patronat claque la porte de la négociation

Pôle emploi va expérimenter un nouveau « Journal de Bord »

Ces derniers mois, le gouvernement a évoqué plusieurs fois le renforcement du contrôle des chômeurs et l’évolution du système des sanctions pour ceux qui ne recherchent pas activement un emploi. Le directeur de Pôle Emploi assure toutefois que le nouveau « journal de bord » qui sera expérimenté prochainement n’est pas un outil de contrôle. Un point sur ses déclarations.

Le Carnet de Bord, un nouvel outil numérique pour améliorer la recherche d’emploi

Pôle Emploi expérimentera bientôt un nouveau Journal de Bord digital dans deux régions qui seront déterminées par arrêté. Cet outil en ligne permettra au demandeur d’emploi d’enregistrer chaque mois ses démarches et ses candidatures à différentes offres d’emploi. Ce Journal de Bord pourra être consulté par le conseiller.

Lire la suite : Pôle emploi va expérimenter un nouveau « Journal de Bord »

Assurance chômage: patronat et syndicats butent sur le bonus-malus, la négociation prolongée


Les partenaires sociaux ont poursuivi mardi leur négociation sur la réforme de l'Assurance chômage. Le patronat a présenté ses arguments pour discréditer le bonus-malus et fait des propositions, dont certaines ont été jugées d'emblée inacceptables par les syndicats. Deux séances supplémentaires sont prévues les 14 et 20 février pour tenter d'arriver à un accord.


Les partenaires sociaux ont confronté mardi une nouvelle fois leur désaccord sur la régulation des contrats courts par un bonus-malus, le patronat mettant sur la table une liste de propositions alternatives jugées floues, voire provocantes par les syndicats dans une négociation de réforme de l'assurance chômage qui sera prolongée jusqu'au 20 février.

Dans cette "course de lenteur qui va dans le mur" selon Denis Gravouil (CGT), le négociateur du Medef Hubert Mongon a promis, pour la prochaine séance du 31 janvier, de mettre enfin un texte global sur la table "avec trois chapitres": gouvernance du système d'assurance chômage, contrats courts et conditions d'indemnisation des demandeurs d'emploi.

Lire la suite : Assurance chômage: patronat et syndicats butent sur le bonus-malus, la négociation prolongée

Le futur «journal de bord» de Pôle emploi n'est pas un «élément de contrôle», assure son directeur

Le futur "journal de bord" numérique des demandeurs d'emploi, qui doit être expérimenté prochainement, "n'est pas un élément de contrôle", a assuré mercredi lors de ses voeux à la presse le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères. "C'est nous qui l'avons proposé à Muriel Pénicaud", ministre du Travail, a expliqué Jean Bassères. Cette disposition a été votée en septembre dans le cadre de la loi avenir professionnel. A travers ce "journal de bord", les demandeurs d'emploi renseigneront chaque mois leurs actes de recherche d'emploi. "Ce n'est pas un élément de contrôle", a-t-il assuré.

Deux régions, à déterminer par arrêté, expérimenteront ce dispositif. "Si on le réussit", a-t-il expliqué, "vous avez une qualité de dialogue entre un conseiller Pôle emploi et les demandeurs d'emploi en face de lui qui sera largement améliorée". "Si on sait l'exploiter", ce dispositif offrira "une capacité, grâce à l'intelligence artificielle, de proposer, au vu de ce qu'a fait la personne, des nouveaux services", a-t-il ajouté.

Lire la suite : Le futur «journal de bord» de Pôle emploi n'est pas un «élément de contrôle», assure son directeur