En 2019, Pôle emploi devra faire mieux avec moins

Le gouvernement va supprimer 800 postes chez Pôle emploi, pourtant chargé de mieux accompagner les chômeurs.

À la grande présentation du budget 2019, il y avait des gagnants et des perdants. Certains ministère, comme ceux des Armées ou de l'Intérieur, ont vu leurs crédits progresser. À l'inverse, d'autres vont devoir se serrer la ceinture.

DÉCRYPTAGE >> Supprimer 120 000 fonctionnaires, promesse infernale

Le ministère du Travail est de ceux-là. Le budget de la rue de Grenelle est en recul de deux milliards d'euros par rapport à l'an dernier. Ces restrictions auront des conséquences directes sur le travail d'un opérateur public emblématique, Pôle emploi, dont 800 postes en équivalent temps plein devront être supprimés l'an prochain. Un effort conséquent pour l'organisme chargé d'accompagner les demandeurs d'emploi, qui intervient après une année 2018 déjà difficile, dont le budget prévoyait la suspension de 600 postes. Au total, 54 000 personnes travaillent pour Pôle emploi.

Lire la suite : En 2019, Pôle emploi devra faire mieux avec moins

"Czech emploi", le programme de Pôle Emploi qui propose aux chômeurs de travailler en République tchèque



EXPATRIATION - Les talents étrangers sont courtisés en République Tchèque, où le taux de chômage est très bas. L'ambassade de France à Prague et Pôle Emploi viennent même de lancer un partenariat pour proposer aux chômeurs français de partir travailler à Prague.

Lire la suite : "Czech emploi", le programme de Pôle Emploi qui propose aux chômeurs de travailler en République...

800 suppressions de postes à Pôle Emploi

Le ministère du travail prévoit la suppression de 1.618 postes, selon le projet de loi de finance (PLF) 2019 présenté lundi, dont 800 postes à Pôle Emploi et 550 postes à l'Agence nationale pour la formation (Afpa).

Les crédits alloués au ministère du Travail seront de 12,23 milliards d'euros en 2019, soit une baisse de 2,1 milliards d'euros à périmètre constant.

Pôle Emploi, qui compte environ 50.000 salariés, assumera la majeure partie de la baisse des effectifs, à l'heure où les réformes de l'assurance chômage prévoient un suivi accru des chômeurs.

Le ministère veut miser sur une augmentation de "la productivité" des agents et un meilleur accompagnement des demandeurs d'emploi avec la "digitalisation" des processus, explique un membre du cabinet de la ministre du Travail qui précise que cela ne "va pas être facile", mais que ce "n'est pas impossible".

Lire la suite : 800 suppressions de postes à Pôle Emploi

Pôle emploi : 800 postes de moins en 2019

Le projet de loi de finances prévoit la suppression de 800 postes à Pôle emploi en 2019 et de 550 l'Agence nationale pour la formation des adultes (Afpa).

Le projet de budget 2019 prévoit la suppression de 800 postes chez l'opérateur public Pôle emploi, a indiqué le ministère du Travail lundi.

Nouvelle baisse à Pôle emploi. Sur les 1.385 postes d'opérateurs de l'État de la mission Emploi supprimés, selon le projet de budget 2019, 800 concernent Pôle emploi et 550 l'Agence nationale pour la formation des adultes (Afpa), a indiqué la même source. Pour Pôle emploi, qui emploie environ 50.000 personnes, il s'agit de 800 postes équivalents temps plein (ETP), a-t-on encore précisé. En 2018, les effectifs de Pôle emploi avaient diminué de 297 postes.

Lire la suite : Pôle emploi : 800 postes de moins en 2019

Recherche d’emploi. « Il ne faut pas faire du surplace ! »

Pôle emploi multiplie les actions en Bretagne pour inciter les demandeurs d’emploi à répondre à des offres toujours plus nombreuses dans la région, mais ne trouvant pas preneurs.

« Je ne sais pas s’il faut traverser la rue ou changer de trottoir. Mais ce que je sais, c’est qu’il ne faut pas faire du surplace ». Si Frédéric Sévignon n’a pas fait sienne la sortie d’Emmanuel Macron face à un demandeur d’emploi il y a une semaine - « Je traverse la rue et je vous en trouve » - le directeur régional de pôle emploi Bretagne confirme, alors qu’il tenait une conférence de presse ce lundi matin à Rennes : « Oui il y a des offres ! »

90 postes chez Bigard et les sociétés du groupe, 100 postes dont 50 en CDI à la conserverie Chancerelle de Douarnenez, 30 CDI à l’Hôtel Miramar d’Arzon, 218 emplois de commerciaux partout en France pour Virage Conseil (siège à Lorient), 200 postes disponibles dans plusieurs entreprises affichées à l’agence pôle emploi de Morlaix. Au total, 36 000 offres sont ainsi aujourd’hui en ligne sur le site web de pôle emploi. Des jobs qui ne trouvent pas toujours preneurs. Comme le révélait déjà la dernière étude annuelle de pôle emploi sur les besoins en main-d’œuvre, plusieurs métiers restent en tension. On pense à l’agroalimentaire, la plomberie, l’aide à domicile, l’hôtellerie, le nettoyage, le transport, mais on peut aussi citer d’autres métiers moins souvent mis sur le devant de la scène, comme les charpentiers. Rien que dans la région, on en cherche actuellement plus de 750. Un recrutement sur deux est ainsi jugé difficile par les chefs d’entreprise bretons. Une donnée en progression.

Lire la suite : Recherche d’emploi. « Il ne faut pas faire du surplace ! »

Un nouveau directeur régional pour Pôle Emploi Guadeloupe et Îles du Nord

Depuis le début de la semaine, le Pole Emploi de la Guadeloupe et des Ile-du-Nord a un nouveau directeur régional.
Olivier Pelvoizin. Il arrive avec une envie d’insuffler une nouvelle énergie pour tenter de réduire au maximum le taux de chômage.

La Guadeloupe n'est pas une terre inconnue pour Olivier Pelvoizin. Il connaît déjà le territoire puisqu’il a été chargé de l’offre de service du réseau entre 2012 et 2015. L'homme avait alors mis toute son énergie pour mettre Pôle Emploi au service des demandeurs d'emploi et des entreprises.
L'homme succède à une longue lignée de directeur puisque, en moins de dix ans, c'est le 5ème directeur qui prend les rennes de l'institution (Patrick Dumirier jusqu'en 2011, Michel Sweton jusqu'en 2013, Jean-Jacques Gustave jusqu'en 2016 et Stéphan Jules, le prédécesseur d'Olivier Pelvoizin qui avait voulu secouer les habitudes de Pôle Emploi, allant souvent jusqu'à la provocation pour instaurer une nouvelle manière d'être et de travailler à Pôle Emploi et mettre en place "des mesures radicales pour faire baisser le chômage".

Lire la suite : Un nouveau directeur régional pour Pôle Emploi Guadeloupe et Îles du Nord