Pôle Emploi. La CGT dénonce les offres d’emploi « illégales » sur le site

Après avoir épluché près de 1 300 annonces d’emploi sur le site de Pôle Emploi, la CGT a rendu public ce mercredi ses conclusions. Selon le syndicat, la moitié des annonces seraient "illégales". La direction de Pôle Emploi a vivement contesté les chiffres avancés.

La CGT affirme qu’une offre d’emploi sur deux diffusée sur le site de pôle-emploi.fr est « illégale », sur la base d’une enquête sur 1 300 annonces, que le syndicat a présenté mercredi au comité national de liaison de Pôle emploi.

Interrogée, la direction de Pôle emploi a « contesté formellement les chiffres de la CGT, largement surévalués », faisant valoir les dispositifs préventifs de « mise en alerte » pour éviter ces difficultés.

Lire la suite : Pôle Emploi. La CGT dénonce les offres d’emploi « illégales » sur le site

Comment Pôle emploi négocie son #viragedigital ?

Décideurs TV a organisé un numéro de son émission "VIrage digital" jeudi 23 février 2017 avec Laurent Stricher, directeur des systèmes d'informations de Pôle Emploi, et Christophe Bys, notre journaliste expert en "Digital RH" Le numérique améliore-t-il le fonctionnement du marché du travail ? Quelle est la stratégie numérique de Pôle Emploi ? Est-elle efficace ?  En fin de programme, rencontre avec la start-up, Data 4 Job.



L'UsineDigital

 

Macron propose de placer l’assurance-chômage dans le giron de l’Etat

Le candidat d’En marche ! veut retirer aux partenaires sociaux la gestion du système.

En matière d’assurance-chômage, les propositions d’Emmanuel Macron sont annonciatrices de profonds changements. Le candidat du mouvement En marche ! développe une triple approche : renforcer les obligations des demandeurs d’emploi, créer de nouveaux droits en permettant à d’autres publics d’être éligibles aux Assedic et retirer aux partenaires sociaux la gouvernance du système.

Ces pistes étaient connues mais dans l’entretien qu’il accorde aux Echos, M. Macron apporte des précisions sur les devoirs des chômeurs, qui seraient accrus. Il n’est pas question de modifier les règles d’indemnisation ni de rendre dégressives les allocations. En revanche, toute personne, inscrite à Pôle emploi, effectuera « un bilan de compétences » et sera aiguillée vers une formation. A l’issue de son stage, elle « devra accepter les offres » d’emploi qui lui seront proposées. Les prestations « seront strictement conditionnées à [ses] efforts de recherche, avec un contrôle drastique », indique-t-il. L’objectif est de mettre sous tension les demandeurs d’emploi.

Lire la suite : Macron propose de placer l’assurance-chômage dans le giron de l’Etat

Il perçoit frauduleusement 70 000 € d’allocations-chômage

Quelque 70 000 € « de deniers publics carrément fraudés », « c’est le plus gros dossier pour lequel j’ai eu à plaider pour Pôle emploi. C’est un record pour la Haute-Saône », souligne l’avocate Me Charline Bonnot. Jeudi, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Vesoul un Haut-Saônois soupçonné d’avoir sciemment caché son statut d’associé en remplissant sa déclaration auprès de l’agence vésulienne de Pôle emploi, en 2011. Une fraude qui lui aurait permis de percevoir 69 256 € d’allocations en l’espace de vingt mois.

Lire la suite : Il perçoit frauduleusement 70 000 € d’allocations-chômage

Chômage : Pôle Emploi sait-il compter ?

Selon l’Insee, le taux de chômage en France métropolitaine était de 9,7% soit 2,78 millions de chômeurs, au 4e trimestre 2016. C’est 749 000 de moins que selon Pôle Emploi.

Avec 9,7% de chômeurs en France métropolitaine au quatrième trimestre 2016 selon l'Insee, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) termine l'année en baisse. En France métropolitaine, le nombre de chômeurs baisse de 0,1 point par rapport au troisième trimestre, à 2,78 millions de personnes. Sur un an, le taux de chômage diminue de 0,2 point.

Quelles méthodes de calcul ?

La tendance est donc semblable de celle de Pôle emploi, même si elle est bien moins forte. Les chiffres de Pôle emploi font état une baisse du chômage de -3% sur l'année 2016. Cause des écarts : des méthodes de calcul sont différentes.

Lire la suite : Chômage : Pôle Emploi sait-il compter ?

Comment l'Unédic finance le chômage

Le Figaro explique d'où provient l'argent que touchent environ 2,7 millions de demandeurs d'emploi indemnisés par Pôle emploi.

Tous les chômeurs ne perçoivent pas l'assurance chômage. En 2015, seuls 2,7 millions de demandeurs d'emploi ont été indemnisés. En effet, certains n'ont pas cotisé, d'autres sont arrivés en fin de droit, ne sont pas inscrits à Pôle emploi ou ne remplissent tout simplement pas les conditions pour bénéficier d'allocations (avoir travaillé au moins 4 mois ou 610 heures au cours des 28 derniers mois).

Ce sont les partenaires sociaux (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, CGPME, Medef et UPA) qui déterminent les règles d'indemnisation (et les taux de contributions des salariés et des employeurs). La loi leur délègue la gestion de l'Assurance chômage (Unédic). Ils viennent de décider la réouverture des négociations pour définir de nouvelles règles d'indemnisation (allocations) et de contributions (des employeurs et des salariés). Tous les deux ans environ, les partenaires sociaux renégocient ces règles. Ils doivent tenir compte de la conjoncture économique et de l'évolution du marché du travail (types de contrats: CDD, CDI, temps partiel, intérim).

Lire la suite : Comment l'Unédic finance le chômage