Pourquoi le contrôle des chômeurs dope l'emploi

INTERVIEW. Le gouvernement durcit les sanctions contre les chômeurs via un décret publié le 30 décembre dernier. Et acte la mainmise de Pôle emploi sur le contrôle des chômeurs. Selon François Fontaine, économiste à la Paris School of Economics, un système de contrôle crédible des chômeurs produit bien un impact positif sur les sorties du chômage.

C'est un décret, paru le 30 décembre, qui fait beaucoup de bruit : celui sur le changement des sanctions pour les chômeurs qui ne respectent pas certaines obligations. En effet, depuis le 1er janvier, un demandeur d'emploi qui ne cherche pas activement un emploi ou qui ne se rend pas à un rendez-vous avec son conseiller Pôle emploi va perdre ses droits chômage pendant un mois. Jusqu'à présent lorsqu'une radiation pour une période donnée était prononcée, le chômeur récupérait le montant de l'allocation correspondant à la fin de la période. Ce n'est désormais plus cas.

Outre ce durcissement, ce décret issu de la loi "choisir librement son avenir professionnel", entérine le rôle dominant de Pôle emploi dans le contrôle des chômeurs. Challenges.fr a interviewé François Fontaine, économiste à la Paris School of Economics.

Lire la suite : Pourquoi le contrôle des chômeurs dope l'emploi

Identités en libres-service à Pôle emploi


Canard Enchaîné N° 5122 - mercredi 2 janvier 2019

Ce 31 décembre, l'assurance chômage fête ses 60 ans



Il y a soixante ans était créé un système national d'aide aux salariés privés d'emploi : l'assurance chômage. Retour sur quelques moments fondateurs de cette mesure qui fera l'actualité début 2019, au travers de sa réforme très attendue.

31 décembre 1958. Sous l'impulsion du général Charles de Gaulle naît l'assurance chômage pour les salariés de l'industrie et du commerce. «Il va être fondé, institué par coopération entre le patronat et les syndicats un fonds national destiné au maintien de l'emploi et assurant aux travailleurs qui tomberaient en chômage un supplément portant l'allocation aux environs du salaire minimum», avait déclaré le Général lors d'une allocution télévisée. Les Assedic et l'Unedic sont alors créés. À cette date, la France ne compte que 25.000 chômeurs.

Lire la suite : Ce 31 décembre, l'assurance chômage fête ses 60 ans

Assurance-chômage: le patronat suggère un plan d'économies drastique

Restriction de l'accès à l'indemnisation, mensualisation, versement étalé... Selon l'Unedic, les suggestions des trois organisations patronales généreraient 1,9 milliard d'euros d'économies, soit 600 millions de plus que le montant exigé par le gouvernement.

Alors que le gouvernement réclame 1,3 milliard d’économies à l’assurance-chômage, charge aux partenaires sociaux de trouver comment satisfaire cette exigence. Le patronat ne s’est d’ailleurs pas fait prié pour proposer ses solutions, allant même plus loin que les demandes de l’exécutif. Les Echos indiquent en effet ce mardi que les propositions du trio patronal (Medef-CPME-U2P) ont été chiffrées par l’Unedic. Elles permettraient d’économiser 1,9 milliards d’euros par an.

La principale -et sans doute la plus explosive- consisterait à aligner le rythme de versement des indemnités sur celui de l’acquisition des droits. En clair: verser le même montant, mais parfois sur une durée plus longue. Cela concerne en premier lieu les salariés qui alternent les périodes d’emploi et de chômage. Un plafond équivalent à 23 jours d’indemnités par mois (soit un peu plus de deux tiers d’un mois complet) serait mis en place pour assurer un revenu minimum aux bénéficiaires. L’économie serait substantielle, puisqu’elle atteindrait 950 millions d’euros par an selon l’Unedic. Problème: les syndicats ne l’entendent pas de cette oreille, toutes tendances confondues.

Lire la suite : Assurance-chômage: le patronat suggère un plan d'économies drastique

Assurance chômage, comment ça marche?



L'allocation chômage, appelée allocation de retour à l'emploi, est versée aux demandeurs d'emploi sous certaines conditions.


Tous les demandeurs d'emploi ne sont pas indemnisés. Au deuxième trimestre 2018, 3,1 millions d'entre eux l'étaient, dont 2,6 millions au titre de l'assurance chômage. L'allocation de retour à l'emploi (ARE) varie selon l'âge et la situation du bénéficiaire.

Quelles sont les conditions de versement de l'ARE?

Pour prétendre au versement de l'ARE, le demandeur d'emploi doit aujourd'hui remplir sept conditions.

Lire la suite : Assurance chômage, comment ça marche?

Nantes Les agents de Pôle emploi dénoncent les baisses d'effectifs

Une vingtaine d'agents de Pôle emploi se sont réunis ce mercredi 19 décembre, à 9h30, sur le parvis de la Tour Bretagne, à Nantes, pour protester contre la baisse des effectifs annoncée par le gouvernement.

"Services publics en danger", "usagers en danger". Une vingtaine d'agents de Pôle emploi, à Nantes, brandissaient ce mercredi matin des pancartes sur le parvis de la Tour de Bretagne, à Nantes, pour crier leur colère à l'occasion du dixième anniversaire de la création de Pôle emploi.

A l'appel de la CGT, de la CFDT et de la SNU, ils entendaient ainsi tirer la sonnette d'alarme après l'annonce du gouvernement de supprimer 4 000 postes sur les quatre prochaines années en France. Dans la région des Pays de la Loire qui compte 2 100 agents Pôle emploi, 120 postes ont ainsi été supprimés en 2018 et les agents redoutent encore la suppression d'une centaine de postes en 2019.

Lire la suite : Nantes Les agents de Pôle emploi dénoncent les baisses d'effectifs