UNÉDIC Quand l’Etat se sert de l’assurance chômage pour se financer

Dans une « lettre de cadrage » adressée le 25 septembre dernier aux partenaires sociaux (organisations syndicales et patronales, gestionnaires de l’assurance chômage), le gouvernement les a enjoints à réduire les dépenses de l’Unédic de 3 à 3,9 milliards en trois ans. Alors que la première séance de négociation devrait commencer le 24 octobre, cette lettre de cadrage a provoqué de vives réactions de la part de la plupart des organisations syndicales, certaines refusant même d’engager la discussion sur ces bases. Il y a de quoi. D’autant que la négociation d’un bonus-malus sur les contrats courts – qui coûtent 5 milliards d’euros à l’assurance-chômage –, pourtant demandée par la ministre du Travail cet été, ne figure plus dans le cahier des charges remis aux partenaires sociaux.

Lente décrue du chômage

Lire la suite : UNÉDIC Quand l’Etat se sert de l’assurance chômage pour se financer

Pôle emploi : le “ mal-être ” des grévistes

Tête sous l’eau. « Surcharge de travail. » « On n’en peut plus. » « Mal-être. » « Souffrance. » Si les salariés grévistes du Pôle emploi local tâchaient de garder le sourire ce mardi, leurs paroles ne cachaient pas leur profonde préoccupation. En ce jour de grève nationale, ils ont répondu en nombre à l’appel de divers syndicats. « 50 % du personnel a décidé de débrayer de 9 h à 10 heures », expliquait Rebecca Fournier, élue CGT du Pôle emploi de Vendôme.

Moins six agents en 2 ans

Lire la suite : Pôle emploi : le “ mal-être ” des grévistes

Recherche d’emploi: attention aux arnaques au recrutement !

Ils n’ont pas de travail mais leurs données et leur détresse peuvent valoir de l’or. Certains escrocs se sont spécialisés sur l’arnaque aux fausses offres d’emploi destinées à duper et spolier les candidats les plus crédules.

L'étude de la CGT avait fait l'effet d'un pavé dans la marre fin août: la moitié des annonces publiées sur le site internet de Pôle emploi afficherait des "mentions illégales". Durées de contrat non conformes à la réalité, offres inexistante, nombres d'heures non précisées pour les temps partiels… Autant d'incohérences relevées par le syndicat qui a passé au peigne fin 1.708 offres d'emploi. L'opérateur réfute formellement ces estimations jugées "fantaisistes" en insistant sur le fait que la CGT pointe plusieurs critères qui sont peut-être erronés ou incomplets mais ne sont pas en soi illégaux tels que le détail du planning pour un contrat à temps partiel ou la mention du nombre d'heures hebdomadaires pour ce même type de contrats.

Pôle emploi reconnaît néanmoins que sur quelque 7,47 millions d'offres publiées en 2017, un peu moins de 9% d'entre elles présentaient des mentions illégales (ex: oubli de la mention homme/femme, permis B requis alors que l'exercice du poste ne nécessite pas de déplacement pendant les heures de travail…). "Il s'agit souvent de maladresses de la part du recruteur qui ne maîtrise pas forcément toutes les règles légales de publicité et de diffusion d'une offre d'emploi", indique-t-on chez Pôle emploi.

Lire la suite : Recherche d’emploi: attention aux arnaques au recrutement !

Pôle Emploi veut faire du sur-mesure pour les métiers en tension

Dans la région, le taux de chômage reste élevé à 10,8 % mais il s’inscrit dans une tendance baissière avec -0,2 % depuis le début de l’année 2018. « Et paradoxalement, certains métiers n’arrivent pas à recruter », regrette Thierry Lemerle, le directeur régional de Pôle Emploi PACA. Ce constat n’est pas nouveau et les profils recherchés sont les mêmes depuis une quinzaine d’années : personnel de cuisine, service à la personne, études et développement informatique… Mardi 2 octobre 2018, l’agence régionale a présenté ses nouveaux dispositifs qui visent à rapprocher les demandeurs d’emplois et les entreprises en quête de compétences.

Une opération ciblée par semaine dans chaque agence

Avec « Vers un métier », Pôle Emploi lance désormais chaque semaine dans ses agences une opération ciblée sur un secteur en tension. Il utilise par exemple la méthode de recrutement par simulation pour repérer des capacités nécessaires au poste de travail proposé plutôt que l’expérience ou le diplôme. Au besoin, les candidats reçoivent une formation sur mesure pour coller à l’offre. Par exemple, Pôle emploi a mené une opération sur l’agence de Pont-de-Vivaux dans le 10e arrondissement de Marseille qui a permis le recrutement d’une dizaine de personnes dans des entreprises de services à domicile.

Lire la suite : Pôle Emploi veut faire du sur-mesure pour les métiers en tension

Pôle emploi attaque une cheffe d'entreprise pour ses moqueries

Une cheffe d’entreprise comparaît aujourd’hui devant la justice, accusée de diffamation par Pôle emploi pour un tract diffusé en 2016.

“Pôle emploi ne vous aide pas ? Confiez votre recherche à un spécialiste” : c’est pour cette phrase, inscrite sur des tracts distribués à 50 exemplaires, que Karine Vasseur, entrepreneuse à la tête d’une société d’accompagnement à la recherche d’emploi, comparaît ce jeudi 4 octobre devant le tribunal correctionnel de Nice pour diffamation, rapporte 20 Minutes. Pôle emploi reproche à la cheffe d’entreprise d’avoir dégradé son image.

Pour se défendre, Karine Vasseur explique que le tract, diffusé au mois de décembre 2016, n’avait pas pour but de nuire à l’institution publique. “Je m’adresse à des gens qui ont besoin d’une aide complémentaire à celle proposée par Pôle emploi. Je ne rends pas le même service. C’est complémentaire”, explique-t-elle notamment à 20 Minutes. Le tract avait été créé à l’occasion de l’ouverture, depuis avortée, d’une nouvelle succursale de sa société, Un nouveau Job, à Nice, après deux implantations à Fontainebleau et à Paris.

Lire la suite : Pôle emploi attaque une cheffe d'entreprise pour ses moqueries

Un médiateur entre Pôle Emploi et les demandeurs d’emploi, les employeurs et ses autres partenaires.

Un médiateur de Pôle emploi Guadeloupe et Iles du Nord qui a pour mission de faciliter les relations avec tous les utilisateurs de ses services : demandeurs d’emploi, employeurs et partenaires.

Pour le saisir, il est nécessaire d’avoir déposé une réclamation auprès de votre agence Pôle emploi. Toute personne qui estime ne pas avoir obtenu une réponse satisfaisante à la suite d’une réclamation peut saisir le médiateur. Si vous n’avez pas de réponse de votre agence ou si la réponse qui vous est faite ne règle pas le différend, vous pouvez alors saisir le Médiateur.

Les réclamations peuvent être adressées au médiateur directement par les intéressés, mais aussi par l’intermédiaire de tiers habilités (élus, associations, délégués du défenseur des droits, …)

Comment saisir le médiateur de Pôle emploi ?

Vous pouvez saisir le Médiateur, de préférence par courrier électronique, ou par voie postale. Il est important de joindre à votre demande toutes les pièces utiles à l'examen de votre réclamation.

Lire la suite : Un médiateur entre Pôle Emploi et les demandeurs d’emploi, les employeurs et ses autres partenaires.