L'assurance chômage « quasiment à l'équilibre » en 2019

D'après les prévisions de l'Unédic, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A diminuerait de 128 000 personnes en 2018, puis de 104 000 en 2019.

L'assurance chômage, en déficit depuis 2009, sera « quasiment à l'équilibre » en 2019, puis engrangera des excédents dès 2020, essentiellement grâce à la baisse du chômage, selon des prévisions de l'Unédic publiées mercredi, qui ne tiennent toutefois pas compte de la réforme en cours du régime. Selon le gestionnaire de l'assurance chômage, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A (sans activité) à Pôle emploi diminuerait de 128 000 personnes en 2018 dans la France entière, puis de 104 000 en 2019, de 125 000 en 2020 et de 116 000 en 2021.

Les chiffres de Pôle emploi passeraient ainsi de 3,72 millions de chômeurs fin 2017 à 3,25 millions fin 2021. Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), mesuré par l'Insee, reculerait, quant à lui, à 7,7 % de la population active fin 2021, contre 9,2 % aujourd'hui. Les projections de l'Unédic se basent sur une prévision de croissance de 1,9 % en 2018, de 1,8 % en 2019, puis de 1,6 % en 2020 et 2021. Pour 2018, la prévision est comparable à celles du gouvernement (2 %) et de l'OCDE (1,9 %). Conséquence de la baisse du chômage : le déficit de l'assurance chômage, qui s'élevait à 3,4 milliards d'euros en 2017, est attendu à 1,4 milliard d'euros cette année et à 89 millions l'année prochaine. Le régime générerait 1,6 milliard d'excédents en 2020, puis 3,6 milliards en 2021.

Lire la suite : L'assurance chômage « quasiment à l'équilibre » en 2019

Bob Emploi, cette appli magique qui était censée enrayer le chômage mais n'a pas fait de miracles

Bob Emploi, cette application lancée en 2016 pour aider les chômeurs à trouver un emploi, compte 140.000 utilisateurs. Et sur les quelque 100.000 qui ont retrouvé un emploi après être passés par cette application, 42% considèrent qu'elle a été utile.

S'il y a une leçon que Paul Duan a retenu à seulement 22 ans, c'est bien d'éviter des annonces trop ambitieuses. C'était il y a presque deux ans, en novembre 2016, lorsque ce jeune ingénieur brillant, de retour de la Silicon Valley aux États-Unis où il a étudié à l'université de Berkeley, lance son application Bob Emploi avec son ONG Bayes Impact, avec l'idée de baisser massivement le nombre de sans-emploi grâce à la magie des algorithmes! Il avait même évoqué une baisse de 10% du chômage avant de lancer ce projet.

Lire la suite : Bob Emploi, cette appli magique qui était censée enrayer le chômage mais n'a pas fait de miracles

Au chômage, il répond à une fausse annonce Pôle Emploi et se fait arnaquer de 1.370 euros

Il y a quelques jours, Soufian Bahria, 44 ans, s'est fait avoir par des malfaiteurs sur le site de l'agence de recrutement.

"Il n'y a aucune spécificité varoise" assure ce lundi matin Pôle Emploi Côte d'Azur. Pourtant, les escroqueries sur le site d'annonces d'emplois ont déjà entraîné plus d'une dizaine de plaintes rien qu'au commissariat de La Seyne-sur-Mer.

"J'ai perdu plus de 1.300 euros dans cette histoire" raconte ce lundi matin, le Toulonnais de 44 ans victime d'une de ces arnaques.

Au chômage depuis deux mois, ce père de deux petites filles trouve le 30 mai sur le site de Pôle Emploi une annonce pour devenir chauffeur-coursier pour quatre semaines.

Lire la suite : Au chômage, il répond à une fausse annonce Pôle Emploi et se fait arnaquer de 1.370 euros

Les chômeurs vont être contraints de puiser dans leur compte personnel de formation

Malgré l'opposition des syndicats, la réforme de la formation professionnelle rendra automatique la mobilisation du CPF des demandeurs d'emploi en cas de formation financée par Pôle emploi ou la région.

Malgré l'opposition des syndicats, l'article 1er du projet de loi réformant la formation professionnelle grave dans le marbre une pratique qui a pris corps chez Pôle emploi : tout chômeur qui suit une formation financée par l'opérateur public ou la région verra son compte personnel de formation (CPF) débité du montant de la formation, dans la limite des droits qui y sont inscrits.

Aujourd'hui, « les agents sont 'incités' à 'inviter' les demandeurs d'emploi à utiliser leur CPF. Ceux-ci peuvent refuser, mais combien connaissent leurs droits ? Bien des agents ne les connaissent d'ailleurs pas non plus », confirme Fabien Milon, délégué central FO de l'opérateur pour qui la consigne vient de la direction générale. « La pratique, c'est vrai, s'est installée, mais elle a l'avantage de faire effet de levier avec les budgets de formation de Pôle emploi », tempère Gilles Blanchard, le secrétaire CFDT du comité central d'entreprise.

Lire la suite : Les chômeurs vont être contraints de puiser dans leur compte personnel de formation

Pôle emploi et Provale s’associent pour améliorer l’insertion et la réorientation des joueurs et joueuses de rugby

OCCITANIE - Pôle emploi et Provale s’associent pour améliorer l’insertion et la réorientation des joueurs et joueuses de rugby

Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, et Robins Tchale Watchou, président de Provale, ont renouvelé le samedi 2 juin la convention nationale de partenariat en faveur de l’insertion dans l’emploi des joueurs et joueuses de rugby professionnels durant leur carrière sportive ou à l’issue de celle-ci.

L’objectif premier de cet accord est de renforcer la lisibilité et la complémentarité des offres de services des deux structures, au plus près des besoins des sportifs professionnels.

Les partenaires s’attacheront également à faire la promotion d’initiatives numériques à disposition des joueurs et joueuses pour faciliter leur reprise d’activité : services disponibles sur emploi-store.fr, innovations dans le champ du digital…

Lire la suite : Pôle emploi et Provale s’associent pour améliorer l’insertion et la réorientation des joueurs et...

La direction de Pôle emploi affirme que l'extension du champ de l'assurance chômage aux démissionnaires et aux travailleurs indépendants ne concernera que 40 000 personnes par an

Le compte-rendu du CCE de Pôle emploi tenu le 24 mai 2018 par la CFDT mentionne les estimations de la direction concernant les charges nouvelles

♦ les prochaines nouvelles dispositions liées aux démissionnaires estimés à 20 000 dossiers par an

♦ les travailleurs indépendants estimés à 20 000 par an

Nous avons la confirmation que l'élargissement du champ, tel qu'il est actuellement en débat au Parlement (voir Dans le projet de loi, une étatisation rampante de l'assurance-chômage, l'ouverture surprise du débat sur le cumul emploi chômage et une stigmatisation des chômeurs pour justifier le renforcement du contrôle), sera loin, très loin, de ce qui était annoncé dans le programme du candidat durant la campagne présidentielle où il était promis de " Créer une assurance-chômage universelle "

Nous avons suivi la réduction progressive du champ de la promesse

Lire la suite : La direction de Pôle emploi affirme que l'extension du champ de l'assurance chômage aux...