Assurance chômage: Berger craint «un piège» du gouvernement

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, craint dimanche, dans un entretien accordé à L’Opinion, qu’avec la négociation sur la convention d’assurance chômage, le gouvernement ne tende «un piège» aux partenaires sociaux.

La prochaine négociation sur cette convention, réclamée par l’exécutif, doit se dérouler jusqu’à janvier, après l’envoi, prévu autour du 20 septembre, d’une lettre de cadrage.

«Je soupçonne surtout le gouvernement de nous tendre un piège. Nous attendons la lettre de cadrage mais je redoute qu’elle ne pose des objectifs inatteignables», déclare M. Berger au journal.

«Nous ne sommes pas dupes: nous n’accepterons pas la lettre de cadrage s’il n’y a qu’un angle budgétaire. Je le répète, si c’est un jeu de dupes, avec des injonctions inatteignables, et des chances de réussite faibles, alors on ne laissera pas faire», insiste le responsable syndical.

Lire la suite : Assurance chômage: Berger craint «un piège» du gouvernement

Quand Pôle emploi veut envoyer travailler ses chômeurs en république Tchèque

Le Pôle emploi de La Madeleine accueillera mardi 18 septembre des représentants de l’ambassade de France en République tchèque pour vanter les atouts de ce pays d’Europe Centrale auprès des demandeurs d’emploi.

Faut-il aller jusqu'à Prague pour trouver du travail ? C'est en tout cas une possibilité d'expatriation que les conseillers du Pôle Emploi de La Madeleine, dans le Nord, présentent aux demandeurs d'emploi selon 20 Minutes. Pour exposer les avantages d'aller travailler dans la capitale tchèque, c'est carrément des représentants de l’ambassade de France dans le pays qui seront présents mardi 18 septembre afin de vanter les atouts de ce pays d’Europe Centrale auprès des demandeurs d’emploi. Des acteurs du monde économique les accompagneront même pour recruter d'éventuels travailleurs.

Lire la suite : Quand Pôle emploi veut envoyer travailler ses chômeurs en république Tchèque

Ces entreprises qui plombent l'assurance-chômage

Selon des documents obtenus par Le Figaro, l'intérim, l'hébergement et la restauration pèsent plus sur l'assurance-chômage qu'ils n'y contribuent.

Certaines entreprises coûtent bien plus cher à l'assurance-chômage qu'elles ne lui rapportent. Et ce pour une raison: les dépenses d'indemnisation versées à leurs anciens salariés sont plus élevées que les cotisations qu'elles versent au régime. Sans surprise, le secteur du travail temporaire arrive en tête de liste, suivi de l'hébergement et de la restauration. C'est ce qui ressort des documents remis aux partenaires sociaux cette semaine par les services du ministère du travail, de l'Unedic (gestionnaire de l'assurance-chômage) et de Pôle emploi, obtenus par Le Figaro. Les huit organisations patronales et syndicales se sont réunies à plusieurs reprises pour établir un diagnostic partagé sur plusieurs sujets relatifs à l'assurance-chômage, dans le cadre de la réforme annoncée par le gouvernement. Une réforme qui vise notamment à lutter contre la précarité et à inciter au retour à l'emploi.

«Les contrats courts pèsent huit milliards d'euros sur le déficit de l'assurance-chômage»

Lire la suite : Ces entreprises qui plombent l'assurance-chômage

2011, le malaise Pôle Emploi

Les agents de Pôle Emploi sont à bout. C'est le résultat d'un appel à témoignages lancé par franceinfo. Le mal-être des employés de Pôle Emploi, un fléau déjà connu en 2011...



Lire la suite : 2011, le malaise Pôle Emploi

Guadeloupe. Pôle emploi condamné par la justice

Pointe-à-Pitre. Mercredi 12 septembre 2018. CCN. Par jugement du 12 septembre 2017, le TGI de Paris, a condamné l'institution Pôle emploi pour Discrimination syndicale.

Cette fois-ci, et contraiemnet à l'habitude, Pôle Emploi a été condamné au Penal, à une amende de 10 000 €, a verser la somme de 5000€ pour préjudice subi, et 3000€ au titre de l'article 475-1 du code de procédure pénale.

Pourtant, Pôle emploi, soutenu par l'institution judiciaire, avait tout fait pour que cette affaire n'aboutisse pas. Le syndicat avait saisi la justice le 1 er octobre 2009. Il aura donc fallu 8 ans de procédure pour que ce jugement soit rendu en correctionnelle !

Dans le contexte de réduction drastique de 4000 postes et d'intensification du travail, les cas de discriminations se multiplient à Pole emploi. En Guadeloupe aussi, Pole emploi se distingue par ses agissements anti-syndicaux. Avec M. Stephan Jules, directeur brusquement remercié par sa hierarchie, la discrimination qui existait déjà envers les représentants du personnel et les délégués syndicaux s'est encore accentuée.

Lire la suite : Guadeloupe. Pôle emploi condamné par la justice

La machine infernal : Racontez-moi Pôle emploi (extrait)

« Accepter toute offre d’emploi dite raisonnable fait partie des engagements que vous prenez lors de votre inscription. Le refus d’une offre raisonnable d’emploi à deux reprises, sans motif légitime, vous expose à une radiation. »

- Guide de recherche d’emploi, page 4.

En deux ans, Pôle emploi m’a envoyé une seule offre d’emploi.

Sur ce point, je ne blâme personne. Parce que c’est vrai, j’avais « mon réseau » et, même si certains mois étaient plus compliqués que d’autres, je m’en sortais avec mes petits boulots dans tous les sens. La plupart du temps, j’étais plutôt dans la catégorie C (si vous avez bien suivi : ceux qui ont travaillé plus de 78 heures).

En deux ans, donc, une seule offre d’emploi.

Lire la suite : La machine infernal : Racontez-moi Pôle emploi (extrait)