Echec de la négociation chômage : les syndicats répliquent à Macron

Les leaders syndicaux répondent vertement aux critiques formulées jeudi par le chef de l'Etat. Le président de la CPME veut remettre à plat les relations entre l'Etat et les partenaires sociaux.

On ne peut pas dire que c'était le grand amour, mais là, les relations entre Emmanuel Macron et les syndicats se sont encore refroidies, après les déclarations, jeudi, du chef de l'Etat sur l'échec des négociations sur l'assurance-chômage .

« On est dans un drôle de système ! Chaque jour dans le pays, on dit 'corps intermédiaires, démocratie territoriale, démocratie sociale, laissez-nous faire'. Et quand on donne la main, on dit 'Mon bon monsieur, c'est dur, reprenez-la'. Et le gouvernement va devoir la reprendre, car on ne peut pas avoir un déficit cumulé sur le chômage comme on a depuis tant d'années », a déploré le président de la République. Le leader de la CFDT comme celui de FO lui ont répondu sur le même ton.

Lire la suite : Echec de la négociation chômage : les syndicats répliquent à Macron

Echec de la négociation Unédic : le paritarisme en péril

Editorial. Les organisations syndicales et patronales n’ont pas réussi à trouver un accord sur une nouvelle convention pour l’assurance-chômage. Le dialogue social est au plus mal.

Editorial du « Monde ». Un coup mortel vient d’être porté au paritarisme. Ce système garantit aux partenaires sociaux – organisations syndicales et patronales – une autonomie de gestion pour plusieurs branches de la protection sociale, qu’il s’agisse des retraites complémentaires ou de l’assurance-chômage. Cette dernière, l’Unédic, créée en 1958, à une époque où il y avait peu de chômeurs, est soumise à un régime de liberté surveillée. L’Etat doit obligatoirement agréer les conventions négociées par les gestionnaires qui fixent les conditions d’indemnisation des demandeurs d’emploi.

Entamée en novembre 2018, en vue d’élaborer une nouvelle convention qui entrera en vigueur en 2020, la négociation a capoté mercredi 20 février. Il est vrai que, dans sa feuille de route, le gouvernement sommait l’Unédic de s’administrer une véritable potion amère, en réclamant, face à une dette accumulée de plus de 30 milliards d’euros, de 3 milliards à 3,9 milliards d’euros d’économies en trois ans.

Lire la suite : Echec de la négociation Unédic : le paritarisme en péril

Assurance chômage : le gouvernement ne fera rien avant les européennes

Après l'échec des négociations entre les partenaires sociaux sur la réforme de l'assurance chômage, le gouvernement va reprendre la main. Mais, en raison du contexte politique, la ministre du Travail Muriel Pénicaud, en charge du dossier, compte prendre son temps.

C'était l'ultime séance d'une négociation vouée d'avance à l'échec : mercredi, les partenaires sociaux ont constaté leur impuissance à trouver un accord sur l'évolution de l'assurance chômage. Les syndicats et le patronat, auxquels le gouvernement a demandé de trouver un accord pour réaliser des économies, ne sont pas parvenus à s'entendre sur la question des contrats courts. Résultat : le gouvernement va reprendre la main. Et, face à une donne compliquée, qu'il s'est lui-même imposée, il devrait prendre tout son temps.

Formulée par Emmanuel Macron en juillet 2018, le but de la réforme est clair : réviser les règles de l'assurance chômage, qui, selon le Président, "ont pu involontairement encourager le développement de ce qu'on appelle la permittence et la précarité".

Lire la suite : Assurance chômage : le gouvernement ne fera rien avant les européennes

Rennes: Le centre de contrôle de Pôle Emploi vandalisé par un collectif de chômeurs

DÉGRADATIONS Une quarantaine de personnes s’est introduit dans les locaux vendredi dernier.

Le centre de contrôle de Pôle Emploi de Rennes, situé dans la zone industrielle de Chantepie, a été pris pour cible vendredi.

Selon une information de Ouest-France, confirmée à 20 Minutes par la direction de Pôle Emploi, une quarantaine de personnes s’est introduit dans les locaux dans la matinée.

Un collectif de chômeurs revendique l’action

Très remontés, les individus s’en sont pris au matériel en arrachant des fils et en dégradant des téléphones et des ordinateurs. Le montant des dégâts est estimé à 3.000 euros. Certains salariés présents ont également été insultés. « Ils ont été choqués bien sûr mais il n’y a pas eu de menace physique », indique la direction de Pôle Emploi, qui a porté plainte pour dégradation et vols.

Depuis l’incident, des vigiles ont été engagés pour sécuriser les accès du bâtiment. L’action a été revendiquée le jour même sur les réseaux sociaux par le collectif contre la réforme de l’assurance chômage.

Lire la suite : Rennes: Le centre de contrôle de Pôle Emploi vandalisé par un collectif de chômeurs

Assurance chômage : Emmanuel Macron fait la leçon aux partenaires sociaux après l'échec des négociations

Emmanuel Macron a reproché jeudi aux partenaires sociaux de se défausser sur l'Etat, au lendemain de l'échec des négociations sur une réforme de l'assurance chômage. La CFDT comme le Medef lui ont répondu.

L'exécutif va reprendre la main sur l'assurance chômage et cela ennuie Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat a critiqué jeudi les partenaires sociaux pour n'être pas parvenus à tomber d'accord la veille sur un accord autour de cette réforme, après trois mois et demi de négociation. Une situation qui risque d'acter la fin du paritarisme, ce que le Président regrette. "On vient d'avoir un exemple de vraie négociation sociale", a ainsi commenté amèrement Emmanuel Macron devant les présidents de départements réunis à l'Elysée.

En creux, le président de la République reproche aux syndicats et au patronat un manque de responsabilité et de se défausser sur l'Etat. "On a dit aux partenaires sociaux : 'Trouvez-nous une solution pour le chômage, vous êtes autour de la table, vous êtes responsables' alors même que les syndicats ne financent plus le chômage, c'est le contribuable", a-t-il dit. "Comme c'est difficile, ils ont rendu hier au gouvernement la copie", a-t-il ensuite déclaré. "On est dans un drôle de système! Chaque jour dans le pays, on dit 'corps intermédiaires, démocratie territoriale, démocratie sociale, laissez-nous faire'. Et quand on donne la main, on dit 'mon bon monsieur, c'est dur, reprenez-la'. Et le gouvernement va devoir la reprendre, car on ne peut pas avoir un déficit cumulé sur le chômage comme on a depuis tant d'années", a-t-il lancé.

Lire la suite : Assurance chômage : Emmanuel Macron fait la leçon aux partenaires sociaux après l'échec des...

En Nouvelle-Aquitaine, Pôle emploi assure avoir "fait le job" en 2018

Alors qu’un rapport parlementaire remet en cause son efficacité au niveau national, en Nouvelle-Aquitaine, chiffres à l’appui, Pôle emploi annonce de bonnes performances de ses équipes et de sa stratégie en 2018.

Le rapport récent d’un parlementaire, le député (LR) Stéphane Viry "fête" à sa façon, les 10 ans de Pôle emploi, service public de l’emploi, né de la fusion entre l’ANPE et l’Assedic. Il met en avant les progrès de l’outil d’insertion dans le monde du travail, comme sa modernisation, son virage numérique très bien et vite négocié. Il pointe cependant certaines faiblesses de suivi et d’orientation des demandeurs d’emploi, la surcharge de travail pour les effectifs au contact des demandeurs.

En conclusion de sa mission "flash" (sur un temps d’étude plus court que pour une mission parlementaire classique), le député plaide pour un recours à une offre alternative privée qui créerait une "émulation" précise le rapport.

Lire la suite : En Nouvelle-Aquitaine, Pôle emploi assure avoir "fait le job" en 2018