Réforme de Pôle Emploi : vue de Rhône-Alpes, “une fausse bonne idée”

Le service public de l’emploi effectuera une nouvelle mue, le 20 juin prochain.

Moins spectaculaire sur le papier que la fusion, en 2009, de l’ANPE et de l’Assedic, cette transformation concernera en particulier le suivi des personnes en recherche d’emploi. Alors que la courbe du chômage est à la hausse en France depuis 24 mois consécutifs (le pays compte actuellement 5,3 millions de chômeurs, toutes catégories confondues), des députés PS et UMP ont présenté la semaine dernière un rapport sur l’efficacité des services rendus par Pôle Emploi. Le bilan est accablant, selon la rapporteur du texte, la socialiste Monique Iborra : manque de contact humain entre conseillers et chômeurs, difficultés pour ces derniers à s’y retrouver dans les méandres de l’administration (et les différents organismes : Mission locale, Maison de l’emploi, etc.), et relations insuffisantes entre Pôle Emploi et le monde de l’entreprise – seulement 16% des offres proposées par le secteur privé seraient collectées et diffusées par l’agence.

Lire la suite : Réforme de Pôle Emploi : vue de Rhône-Alpes, “une fausse bonne idée”

Pôle Emploi : bientôt la fin des radiations abusives ?

RETOUR SUR Un rapport parlementaire préconise un système de sanction graduée envers les absences des demandeurs d'emploi à une convocation.

Un régime des radiations plus tolérant pour les absences à convocation de Pôle Emploi ? Un rapport parlementaire sur le service public de l’emploi, publié mercredi dernier, préconise un sursis au premier manquement pour les demandeurs d’emploi pris en faute.

Dans 91% des cas, c’est l’absence à une convocation, volontaire ou non, qui entraîne la radiation. Trop lourdes, estime Rose-Marie Péchallat. Cette ex-conseillère de Pôle Emploi anime aujourd’hui le site Recours Radiation, qui conseille les chômeurs s’estimant injustement sanctionnés. «On ne va pas contrôler les chômeurs quand on n’a pas grand-chose à leur offrir en termes d’emploi. On verra ça à un moment où le marché de l’emploi sera plus ouvert.» Auditionnée par les députés, elle a dénoncé la «déshumanisation» de Pôle Emploi et plaidé pour un sursis aux deux premiers manquements.

Lire la suite : Pôle Emploi : bientôt la fin des radiations abusives ?

La réforme de Pôle emploi est lancée

Les effectifs des agences locales augmentent et l’accompagnement des chercheurs d’emploi évolue.

Le projet « 2015 » lancé l’an dernier par le nouveau directeur du Pôle emploi, Jean Bassères, se met en place dans les régions. Quatre ans après la fusion de l’ANPE et des Assedic, il a l’ambition d’accélérer le retour à l’emploi en donnant à l’organisme une plus grande souplesse dans ses relations avec les chômeurs et les entreprises.

L’une des principales nouveautés concerne la réforme du suivi mensuel personnalisé. Les demandeurs d’emploi auront toujours affaire à un conseiller chargé de suivre leur dossier, mais la fréquence, la durée et le contenu des entretiens seront désormais mieux adaptés à la situation de chacun.

Lire la suite : La réforme de Pôle emploi est lancée

Bordeaux: Pôle emploi envoie ses agents travailler à Auchan

Des conseillers ont été envoyés à Auchan pour devenir salariés de supermarché, afin de mieux appréhender les profils des candidats recherchés par l’entreprise «partenaire», dixit le directeur de l’agence.

Située dans le quartier Mériadeck à Bordeaux, l’agence Pôle emploi a organisé, les 23 et 24 mai derniers, une initiative s’inspirant de l’émission de téléréalité «Vis ma vie de...», dont le principe est d’inviter une célébrité à partager le quotidien d’un salarié lambda. Révélée par France Bleu Gironde, l’opération a consisté à envoyer, deux matinées de suite, des agents au supermarché Auchan voisin pour y prendre la place de caissiers ou d’employés libre-service. En retour, des salariés du magasin ont eux été conviés, durant une matinée, à l’agence pour «faire le métier de conseiller Pôle emploi». Selon le directeur de l’agence, qui s’est lui-même prêté au jeu, «“Vis ma vie” est un moyen de mieux appréhender le métier, mais aussi de mieux identifier les CV qui correspondent à la demande de [notre] partenaire». Et la direction des ressources humaines d’Auchan de renchérir: «Avoir peu de CV mais très qualitatifs et très ciblés, ça nous fait gagner du temps.»

Lire la suite : Bordeaux: Pôle emploi envoie ses agents travailler à Auchan

Les députés pressent Pôle emploi d'évoluer

Ils prônent un « service public d'insertion pour l'emploi ».

C'est un état des lieux sans concession que dresse le rapport de la mission d'information sur Pôle emploi et le service public de l'emploi, présenté hier par la député socialiste Monique Iborra. Le document pointe « un mode de travail éclaté et mécanique au sein d'une structure tendant à la centralisation », et un « accompagnement trop peu personnalisé ». Il prend acte, dans le cadre du plan stratégique 2015 de Pôle emploi, du lancement d'un service différencié avec accompagnement renforcé pour les chômeurs les plus éloignés dans l'emploi, notant « des expérimentations prometteuses ».

Les députés n'en posent pas moins leurs exigences, notamment le raccourcissement du délai entre l'entretien d'inscription au chômage et le rendez-vous suivant, aujourd'hui de quatre mois, ou encore la création d'équipes spécialisées dans le contact avec les entreprises. Mais la critique reste mesurée, alors que Pôle emploi est soumis à rude épreuve, avec la hausse rapide du chômage.

Lire la suite : Les députés pressent Pôle emploi d'évoluer

VIDEO : Jean Bassères – Pôle Emploi : « 116 000 offres d’emploi ne sont pas pourvues faute de candidats »

Jean Bassères, Directeur général de Pôle Emploi, était l’invité économique de Radio Classique ce matin. Il a réagi au rapport parlementaire publié hier. Ce rapport estime que « l’accompagnement des chômeurs doit être repensé dans tous ses aspects » et que « l’accroissement des moyens financiers ne suffira pas à résoudre les problèmes actuels ». Selon Jean Bassères, le rapport valide les orientations prises par son établissement l’an dernier. Aujourd’hui, le service repose sur la différenciation entre les personnes les plus éloignées de l’emploi et les demandeurs d’emploi autonomes. Le DG de Pôle Emploi veut néanmoins travailler main dans la main avec les entreprises et les acteurs publics pour améliorer la « transparence du marché du travail » et l’orientation des chômeurs. Il estime « normal » d’être « soumis à la critique » et « espère que Pôle Emploi sera demain un service public de référence ».

>> VIDEO : Regardez Jean Bassères sur Radio Classique :

Lire la suite : VIDEO : Jean Bassères – Pôle Emploi : « 116 000 offres d’emploi ne sont pas pourvues faute de...