« On s’occupe du chômage mais pas des chômeurs »

Yves Clot est professeur titulaire de la chaire de psychologie du travail du CNAM (conservatoire national des arts et métiers). En regard du documentaire sonore des Pieds sur terre “Pôle Emploi : un conseiller pour 500 chômeurs” et des récentes immolations de chômeurs, il explique que « les procédures déconnectées du réel proposées par Pôle Emploi », alors que le chômage augmente, conduisent à « une situation catastrophique ». Pour y remédier, il faut selon lui « bâtir du collectif » et mutualiser les savoir-faire.

Lire la suite : « On s’occupe du chômage mais pas des chômeurs »

Pôle emploi mon amour !

Des "conseillers" témoignent....

Production de la SCOP "Le Pavé" - coopérative d'éducation populaire (c'est ICI), organisme de formation agréé (oui, sans rire!) qui n'a qu'un seul but : Instruire pour révolter.


" ...Quatre conseillers de pôle emploi, et deux « demandeurs d’emploi » dans le cadre syndical du SNU Pôle emploi, décomposent la machine infernale de la fusion ANPE/ASSEDIC. Ou comment dans l’histoire du combat entre l’éléphant et le caïman, ce n’est pas l’éléphant qui gagne...

Lire la suite : Pôle emploi mon amour !

De nouvelles données pour le dialogue social à Pôle emploi, la CFDT devenue première organisation

Non sans difficultés (voir Organiser des élections, c’est difficile à Pôle emploi !) nous arrivons au terme du cycle électoral à Pôle emploi, avec l’intégration des résultats de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Certes il reste pour le mois de septembre la Réunion, mais les résultats de cette île ne changeront ni  les conséquences en termes de représentativité, ni l’ordre des organisations.

Lire la suite : De nouvelles données pour le dialogue social à Pôle emploi, la CFDT devenue première organisation

Face à une "période de tension", le directeur de Pôle emploi appelle à la "vigilance"

PARIS, 15 mars 2013
Confronté à une série d'actes suicidaires de chômeurs, Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, appelle les agents à faire preuve d'une grande "vigilance", mais plaide aussi pour une simplification des règles d'indemnisation.

Question: Les menaces de suicide ont-elles augmenté depuis l'immolation d'un chômeur à Nantes, le 13 février'

Lire la suite : Face à une "période de tension", le directeur de Pôle emploi appelle à la "vigilance"

Pôle emploi : le cauchemar des "trop-perçus"

Fin janvier 2013, 300 millions d'euros versés par erreur à des chômeurs n'avaient toujours pas été récupérés. Les associations, reçues par le ministre du Travail Michel Sapin, réclament un "moratoire" sur ces "trop-perçus".

Il ne s'agit pas de fraudes avérées mais d'erreurs de bonne foi. Selon l'Unédic, l'organisme paritaire qui gère l'assurance-chômage,elles sont imputables aux demandeurs d'emploi ou aux agents de Pôle emploi.

"Ces indus représentent 2,5% à 3% des allocations versées, un ratio à peu près stable sur 10 ans", explique l'Unédic. Ils relèvent dans 80% des cas de périodes de travail non déclarées, ou déclarées trop tard, par les inscrits à Pôle emploi.

Lire la suite : Pôle emploi : le cauchemar des "trop-perçus"

Chômage : la plate-forme téléphonique de Pôle emploi en surchauffe

REPORTAGE | Alors que le chômage est au plus haut en France depuis 1999, avec un peu plus de trois millions de chômeurs, les effets de cette hausse se font également sentir chez les conseillers du 3949. Notre reporter a pu se rendre à Noisy-le-Grand, sur la plate-forme qui gère les 500.000 demandeurs d'emploi de la région Île-de-France.

Ce n'est pas une nouveauté, Pôle emploi est victime d'une surchauffe depuis plusieurs mois. Plus de trois millions de chômeurs en France, une crise économique qui ne s'arrange pas, et des faits divers dramatiques comme une immolation à Nantes ou en région parisienne... Tout cela a poussé la CGT-Chômeurs à organiser mardi une journée nationale d'action, avec des rassemblements devant plusieurs agences dans tout le pays.

Lire la suite : Chômage : la plate-forme téléphonique de Pôle emploi en surchauffe