Pôle emploi attendu au tournant sur la réforme du suivi des chômeurs

Les délais sur l'indemnisation des chômeurs sont tenus. Mais Pôle emploi doit maintenant faire ses preuves dans l'accompagnement.

Chaque mois, Pôle emploi enregistre près d'un demi-million d'inscriptions sur les listes de demandeurs d'emploi. Chargé d'assurer une triple mission - inscrire, indemniser, aider au retour à l'emploi les chômeurs -, l'opérateur public est de fait l'outil central de la politique de l'emploi et celui sur lequel l'attention se focalise quand la création d'emplois n'est pas au rendez-vous.

Né en 2008 de l'unification aux forceps voulue par Nicolas Sarkozy de l'ANPE et de l'Assedic, Pôle emploi a entamé sa seconde révolution il y a un an : celle de l'abandon du centralisme assorti d'une exigence extrême de « reporting » qui avait accompagné la fusion.

Lire la suite : Pôle emploi attendu au tournant sur la réforme du suivi des chômeurs

Temps partiel : ça coince pour Pôle emploi

Le système est fait pour les contrats à temps plein, mais digère mal les temps fractionnés, de plus en plus fréquents. Détails en Indre-et-Loire.

Au plan national, le montant des sommes trop perçues par les personnes inscrites à Pôle emploi est de 812 M€ en 2012. Faute de chiffres précis disponibles, on peut estimer que l'Indre-et-Loire représente un centième de cette somme, soit environ 8 M€

C'est la complexité du système de remboursement, face à des contrats de travail de plus en plus morcelés, qui est l'explication de ce décalage entre les périodes travaillées et les périodes indemnisées.

Lire la suite : Temps partiel : ça coince pour Pôle emploi

Quel est le sens de la placardisation du directeur de Pôle emploi Services ?

Gestion Sociale, relayé par le blog d’Aurore BoréaleLes irritants de Pôle emploi”, nous informe que Jean-Louis Tauzin a été débarqué de la direction de Pôle emploi services, cette curieuse organisation qui au sein de Pôle emploi gère des programmes spécifiques.

Il est à l’évidence “placardisé” avec le titre improbable de “chargé de mission au sein de la direction de la stratégie et de relations extérieures, auprès du directeur général adjoint en charge de la stratégie et des relations extérieures“, ce qui vaut somme toutes mieux (du moins pour lui) que de devoir s’inscrire à Pôle emploi pour bénéficier du suivi personnalisé de son parcours de retour à l’emploi, et de l’indemnité versée par Pôle emploi, qui est paradoxalement son auto-assureur, ayant choisi de ne pas d’adhérer au régime d’assurance-chômage qu’il gère.

Lire la suite : Quel est le sens de la placardisation du directeur de Pôle emploi Services ?

Les dernières bourdes de Pôle emploi

FOCUS - En un peu plus d'un mois, l'établissement public chargé de l'emploi en France a commis plusieurs erreurs ou incohérences qui ont fait peu ou prou parler d'elles. Lefigaro.fr vous a compilé ces dernières bourdes.

Situations cocasses, gaffes sur le Web, bugs de réseaux... Pôle emploi a beaucoup fait parler de lui durant ces dernières semaines estivales. L'occasion de revenir sur les principales déclarations ou situations qui ont fait l'actualité de l'établissement public chargé de l'emploi en France.

• Le «tweet fail» qui a indigné - ou fait rire - les internautes.

Lire la suite : Les dernières bourdes de Pôle emploi

Elle se retrouve au chômage malgré une promesse d'embauche

REIMS (51). Fausse promesse d'embauche, manque de considération et politique de l'autruche, Stéphanie termine son contrat de conseillère au Pôle emploi complètement écœurée par le système.

Alors que le taux chômage atteint des sommets en France et frise les 11 %, au sein même de Pôle emploi, symbole de la lutte contre le chômage, on refuse l'embauche à certains employés en CDD après leur avoir fait croire à une éventuelle titularisation. C'est l'amère expérience qu'a faite Stéphanie, une mère de famille en situation précaire, qui a travaillé 8 mois durant comme conseillère.

Un CDD puis une promesse d'embauche, puis finalement non, puis un nouveau CDD, nouvelle promesse et puis… au revoir. Ça résume la galère connue par cette Rémoise lors de son passage à Pôle emploi en tant que conseillère.

Lire la suite : Elle se retrouve au chômage malgré une promesse d'embauche

Stage d'informatique : Pôle emploi s'explique

Un informaticien charentais confirmé de 30 ans avait été invité, par Pôle emploi, à participer à un atelier d'informatique où on l'on apprenait à...allumer un ordinateur et à naviguer sur le site de Pôle emploi. Arnaud, sans emploi depuis un an, en avait pris son parti et avait accepté la proposition. Non sans faire part, par la suite, aux médias de cette situation qu'il jugeait ubuesque.

La direction régionale de Pôle emploi tient à préciser "qu'il ne s'agissait que d'un atelier d'une demi-journée qui consistait principalement à utiliser efficacement les services de Pôle emploi" et que "les demandeurs d'emploi ne risquent aucunement la radiation s'ils ne le suivent pas".

Lire la suite : Stage d'informatique : Pôle emploi s'explique