Deux syndicats interpellent la direction de Pôle Emploi après le suicide d'un cadre

Pour eux, ce geste révèle un «réel malaise social».

Deux syndicats de Pôle emploi, la CFE-CGC et le SNU, ont indiqué jeudi à l’AFP avoir interpellé leur direction après le suicide lundi d’un cadre, «le troisième en sept mois», réclamant des «décisions» face à la «souffrance» des salariés.

Lundi, l’ancien directeur territorial du Rhône, «âgé de 55 ans», s’est jeté sous un TGV à Mâcon «alors qu’il se rendait à Paris sur son lieu de travail», a-t-on appris de sources syndicales.

Selon ces sources, ce père de famille avait été muté en juin à la direction générale à Paris et regagnait son domicile le week-end. Il travaillait pour l’opérateur public «depuis 25 ans».

Lire la suite : Deux syndicats interpellent la direction de Pôle Emploi après le suicide d'un cadre

Nouveau suicide d'un cadre supérieur à Pôle Emploi

Après le drame du Languedoc-Roussillon en mars et celui de l’Île-de-France en juillet, nous venons d'apprendre, ce lundi 9 septembre, la disparition tragique de l’ancien directeur territorial du Rhône. Nous sommes profondément peinés par ces décès.

Ces disparitions dramatiques de trois cadres supérieurs en seulement sept mois nous touchent fortement car de tels gestes sont, sans nul doute, le reflet d’une souffrance humaine terrible ; ils sont aussi les révélateurs d’un réel malaise social. À chaque fois, ces gestes nécessitent une très grande prudence dans l’analyse mais leur répétition nous oblige à réagir fortement.

Lire la suite : Nouveau suicide d'un cadre supérieur à Pôle Emploi

Altercation à Pôle Emploi : «L’affaire est close mais elle n’est pas oubliée»

Le Puy-en-Velay. Quatre jours après l’altercation qui s’est déroulée à l’agence Pôle Emploi, Laurent Wauquiez est allé à la rencontre des agents «parce qu’on ne peut pas laisser passer».

« Pays de France, pays de m… ». Comme en écho aux faits qui se sont déroulés jeudi 5 septembre à l’agence Pôle emploi du Puy-en-Velay, lundi après-midi une usagère claquait la porte en prononçant cette invective.

Il y a cinq jours, un allocataire de Pôle emploi avait fait « valser » deux ordinateurs dans ces locaux et avait insulté les agents avant de s’en prendre physiquement aux policiers venus l’interpeller.

Lire la suite : Altercation à Pôle Emploi : «L’affaire est close mais elle n’est pas oubliée»

Guéguerre autour de la mutualisation des CE à Pôle Emploi

Le SNU s'est félicité cet été d'une décision de la Cour de Cassation qui lui donne raison et condamne Pôle Emploi. L'organisme doit maintenant, selon le communiqué, régulariser les subventions dues aux 29 comités d'établissement pour 2010 et 2011, soit 45 millions d'euros. L'article 44 de la convention collective nationale (CCN) qui institutait une commission nationale de gestion des ASC (CNGASC) était illégal, clame le syndicat.

Créances virtuelles

Le dossier est plus complexe qu'il n'y paraît. D'une part, les sommes ayant déjà été versées par Pôle Emploi, les créances sont plus que virtuelles. Ce que le SNU reconnaît. Par ailleurs, la CNGASC a été remplacée depuis 2012 par une commission rattachée au CCE, la CN-ASC [ndr : attention, sigle quasi identique], qui autorise un meilleur contrôle, selon le syndicat.

Lire la suite : Guéguerre autour de la mutualisation des CE à Pôle Emploi

Le Puy-en-Velay : il fait scandale à Pôle emploi et blesse 3 policiers

Trois fonctionnaires de police blessés, trois ordinateurs détruits, des insultes… c'est pour répondre de ces faits qu'il est soupçonné d'avoir commis à l'agence Pôle emploi du Puy-en-Velay, mercredi 4 septembre, qu'un homme comparaîtra prochainement devant la Justice.

Mercredi 4 septembre, vers 16h, un individu de 25 ans se présente à l'agence Pôle Emploi rue des Chevaliers Saint-Jean au Puy-en-Velay. Pour une raison encore inconnue, il insulte les agents présents puis sans raison s'en prend avec grande violence au matériel informatique. Plusieurs ordinateurs auraient été détruits. Un équipage de police requis se transporte sur place mais à la vue des fonctionnaires qui tentent de calmer le violent, ce dernier se rebelle. Trois fonctionnaires seront blessés, l'un d'eux s'est vu prescrire un arrêt de travail de 21 jours.

Lire la suite : Le Puy-en-Velay : il fait scandale à Pôle emploi et blesse 3 policiers

Pôle Emploi fait confiance à Carat France

Pôle emploi confie son conseil et achat Média à CARAT FRANCE

A l’issue d’une compétition lancée en avril 2013, Carat France (Aegis Media) remporte l’appel d’offre Pôle Emploi.

Carat aura pour mission de gérer l’ensemble des campagnes media on line et off line.

Le marché qui prend effet en septembre 2013 porte sur une durée de 2 ans renouvelables.