Pôle Emploi, cinq ans après

La fusion ANPE-Unedic, c'était en janvier 2009. Une union qui s'est faite dans la douleur. Mais qu'en est il cinq ans après ? Les conseillets se sentent-ils mieux et surtout, les chômeurs y ont-ils gagné ?

La fusion en tout cas s'est faite au pire moment. Janvier 2009, c'est le début de la crise. Les conseillers sont débordés par l'afflux de chômeurs.

Cela ajoute à la complexité, car il fallait fusionner deux métiers, et deux cultures... Les ANPE, agents publics qui font du placement, et les Assedic, sous contrat privé, qui s'occupent de l'indemnisation. Le tout sous la pression des chiffres.

On le sait, tout cela a été mal vécu en interne... Ce malaise, Kader Nemer en a tiré une pièce de théâtre... Aujourd'hui conseiller à Pôle Emploi, il garde la nostalgie de l'époque ANPE. Désormais, nous dit-il, il faut maîtriser tous les métiers et avoir réponse à tout. Mission impossible... Et d'après lui, les chômeurs n'y trouvent pas leur compte...

Lire la suite : Pôle Emploi, cinq ans après

Les confiseurs et pôle emploi


Il faut bien se rendre à l'évidence : cette année, la sacro-sainte trêve des confiseurs n'aura pas lieu car, pulvérisée par les chiffres de pôle emploi, elle a immédiatement fait place à des commentaires négatifs des observateurs politiques voire aux quolibets des néo-cons cons flingueurs.

En ce qui concerne ces derniers (les Copés & co), je crois qu'ils feraient mieux de rester discrets voire de se faire oublier puisqu'ils sont co-responsables de cette situation préoccupante, qui est la conséquence de l'agonie de notre économie.

Lire la suite : Les confiseurs et pôle emploi

Elle passe le réveillon de Noël enfermée à Pôle emploi

Une femme de ménage est restée bloquée pendant plusieurs heures dans le bâtiment, avant d'être libérée à deux heures du matin.

C'est un réveillon de Noël dont elle se souviendra toute sa vie. Une femme de ménage a passé une partie de la nuit du 24 décembre enfermée dans l’agence Pôle emploi de Saint-Claude (Jura), a rapporté mercredi le quotidien régional "Le Progrès".

Elle s'est retrouvée bloquée dans le bâtiment après son service. En cause : les intempéries qui auraient provoqué de nombreuses coupures d'électricité et déclenché le mise en sécurité de l'agence. Inquiets, ses proches ont tenté de la joindre sur les lieux de son travail. En vain.

Lire la suite : Elle passe le réveillon de Noël enfermée à Pôle emploi

Pôle Emploi : des candidatures sans CV pour lutter contre la discrimination en 2014

REPORTAGE - Pour lutter contre les discriminations, Pôle Emploi va expérimenter l'an prochain les candidatures sans CV dans ses agences. Un dispositif qui fait l'unanimité à Bordeaux.

Informaticien d'origine africaine, Saher fréquente les agences bordelaises de Pôle Emploi depuis six mois. Sûr de ses compétences, il est favorable aux candidatures sans CV. "Il faut qu'on puisse juger les personnes en fonction de leurs capacités et non de leur provenance pour voir si la personne peut apporter quelque chose à l'entreprise", estime-t-il.

L'attaque des "clones"

Benjamin Rosoor est le patron de l'agence Web Report à Bordeaux. Le CV n'est pour lui qu'un grosse carte de visite avec des coordonnées qui uniformisent l'entreprise. "Je recherche plus des compétences qu'un diplôme. La plupart des entreprises font face aujourd'hui à ce que j'appelle "l'attaque des clones". Ils ont tous la même formation, le même costume, la même culture. Ce n'est absolument pas intéressant pour le client", regrette-t-il.

Lire la suite : Pôle Emploi : des candidatures sans CV pour lutter contre la discrimination en 2014

Que se passe-t-il dans les locaux de Pôle emploi ?

Comme en octobre, l’agence bressuiraise est à nouveau fermée pour des raisons sanitaires, dont on ignore encore formellement la cause. Troublant.

C'était le 11 octobre dernier : le personnel de Pôle emploi de Bressuire (28 personnes) est pris de picotements à la gorge, de maux de tête, de réactions allergiques (NR du 12 octobre). Il est évacué par les pompiers et ne réintégrera ses murs que le 8 novembre, après le feu vert de l'agence régionale de la santé. Entre-temps, pendant quasiment un mois, les locaux – interdits au public – ont subi une aération prolongée et un nettoyage approfondi.

Lire la suite : Que se passe-t-il dans les locaux de Pôle emploi ?

1,5 million de chômeurs ont retrouvé un emploi durable en 2013

Le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, a dressé jeudi le bilan annuel de son agence. Il revient sur l'accompagnement renforcé des demandeurs d'emploi, le bug SFR et les rapports avec les sites internet d'offres d'emploi.

Le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, a souligné jeudi qu'"1,5 million de personnes inscrites à Pôle emploi avaient retrouvé un emploi durable en 2013", dans un entretien au Parisien.

M. Bassères, qui a mis en place un nouveau mode d'accompagnement des demandeurs d'emploi, différencié en fonction de leur "degré d'éloignement de l'emploi", évoque à ce sujet des "premiers retours très positifs". Il indique que 3.200 conseillers spécialisés dans l'accompagnement renforcé suivent aujourd'hui moins de 70 demandeurs d'emploi chacun, des "portefeuilles" très allégés, notamment grâce au recrutement de 4.000 agents en 18 mois, décidé par le gouvernement.Interrogé sur la promesse de François Hollande d'inverser la courbe du chômage à la fin de l'année, le patron de Pôle emploi note que, "pour la première fois depuis deux ans, il y a eu au mois d'octobre une baisse du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A" (sans aucune activité). "Les agents de Pôle emploi sont extrêmement mobilisés pour que cette amélioration s'inscrive dans la durée", assure-t-il.

Lire la suite : 1,5 million de chômeurs ont retrouvé un emploi durable en 2013