Des retraites chapeaux à Pôle Emploi

Les retraites chapeaux ne sont pas l'apanage des grandes entreprises. Un accord signé le 1er mars 2014 par les partenaires sociaux officialise l'existence d'une retraite supplémentaire pour 136 cadres dirigeants (dont des directeurs régionaux) de Pôle Emploi, révèle le journal Le Monde daté du 24 mars 2014.

Cet avantage est un héritage des Assedic et a été maintenu après la fusion avec l'ANPE en 2009. Une surcotisation de 4,5% du salaire, versée à 50% par le cadre et à 50% par Pôle Emploi, est appliquée. L'organisme public n'a pas souhaité divulguer au Monde le montant moyen des rentes.

Lire la suite : Des retraites chapeaux à Pôle Emploi

Un homme tente de s'immoler par le feu dans un Pôle emploi

A Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis, un chômeur "en conflit avec un salarié" a tenté de mettre fin à ses jours dans une agence de Pôle emploi.

Un homme a tenté de s'immoler par le feu lundi à la mi-journée dans les locaux de l'agence Pôle emploi de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), avant d'être maîtrisé par des salariés de l'agence, a-t-on appris de source policière.

>> Lire aussi : "L'auto-immolation a un côté contestataire et sacrificiel"

Le chômeur, "en conflit avec un salarié de l'agence", s'est aspergé d'essence peu avant 16h, avant de tenter de mettre le feu à ses vêtements avec ses briquets, a raconté cette source. "Il a été rapidement maîtrisé" par des salariés et n'a pas été blessé, a-t-on ajouté.

Lire la suite : Un homme tente de s'immoler par le feu dans un Pôle emploi

La généreuse retraite chapeau des dirigeants de Pôle emploi

Pas de préretraite pour les dirigeants de Pôle emploi, mais une généreuse retraite chapeau. Un accord entré en vigueur le 1er mars entérine l'existence d'une « retraite supplémentaire » pour 136 cadres dirigeants de l'organisme, notamment les directeurs régionaux. Les retraites chapeaux, fréquentes dans les grandes entreprises privées, sont rarissimes dans le public. A Pôle emploi, elles sont un héritage des Assedic, mais ont été maintenues après la fusion avec l'ANPE en 2009.

En échange d'une surcotisation de 4,5 % du salaire, payée pour moitié-moitié par le cadre dirigeant et par l'organisme, les hauts responsables de l'organisme bénéficient d'une rente pour leur retraite. Pôle emploi refuse de donner les montants moyens des surpensions versées et le coût total du fonds de pension, géré par l'assureur privé Malakoff Médéric.

Lire la suite : La généreuse retraite chapeau des dirigeants de Pôle emploi

Pôle emploi traque les fraudeurs.

En région Centre, la fraude au chômage augmente, mais Pôle emploi la débusque de mieux en mieux.

De notre bureau d'Orléans

En 2013, sur un milliard d'euros d'aides versées par Pôle emploi Centre, 2,7 M€ d'allocations ont été versées indûment (« fraude subie ») et 1,5 M€ a failli l'être (« fraude évitée »). Véronique Bonraisin, directrice des risques à Pôle emploi Centre, commente : « En montant, la fraude représente 0,2 % des allocations versées et les 364 fraudeurs repérés en 2013 représentent aussi 0,2 % des 189.000 demandeurs d'emploi. »

« La fraude la plus fréquente (66 %) consiste, par exemple pour un intérimaire, à ne pas déclarer une reprise d'emploi afin de continuer à toucher l'allocation », indique Véronique Bonraisin.

Lire la suite : Pôle emploi traque les fraudeurs.

Pôle-emploi.fr plus fort que Facebook

INTERNET - Les réseaux sociaux gagnent cependant en puissance et attirent les recruteurs. Mais à chaque média son profil de poste.

Les réseaux sociaux vont-ils détrôner Pole emploi dans la recherche et l’embauche de candidats ? Pas encore, le site TourMaG a publié mercredi son baromètre de l’emploi et selon lui, les recruteurs utilisent trois fois plus le site de l’agence publique que les sites communautaires. Mais la tendance à scruter les profils virtuels est en pleine expansion.

Pole emploi, la force du nombre. Le site de Pôle emploi publie trois millions d’offres d’emplois par an. Autant que le nombre de chômeurs. Rien que dans la branche tourisme, ce sont 215.277 offres qui ont été mises en ligne en 2013. Aucune surprise donc à ce que 21% des recruteurs se ruent sur les profils enregistrés sur la plateforme pour satisfaire leurs besoins de main d’œuvre. Mais dans le détail, ce sont principalement des postes sans qualification qui sont proposés.

Lire la suite : Pôle-emploi.fr plus fort que Facebook

Des sages-femmes en noir à Pôle Emploi

Une quarantaine de sages-femmes libérales et hospitalières se sont présentées jeudi devant une agence de Pôle emploi dans le centre de Paris pour s'inscrire symboliquement au chômage, afin de "faire reconnaître leur profession", a constaté une journaliste.

Vêtues de noir, elles ont distribué des cartes de visite sur lesquelles était écrit "profession sage-femme", représentant un cercueil flanqué d'un "RIP" (Repose en paix, en anglais). "Les sages-femmes ne veulent être ni pharmaciens, ni médecins, ni dentistes. En ville, comme à l'hôpital, les sages-femmes veulent être reconnues comme profession médicale", pouvait-on lire sur une pancarte.

"Le caractère médical de notre profession n'a pas été reconnu et nous pensons que nous allons disparaître. Notre profession est au chômage, il n'y a plus de postes dans les maternités. Les sages-femmes, faute d'avoir des postes, s'installent comme libérales. Or, ce n'est pas viable", a expliqué Tereza Dutriaux, sage-femme dans le Val-de-Marne.

Lire la suite : Des sages-femmes en noir à Pôle Emploi