Pôle Emploi amorce enfin sa mue numérique

Stratégie : Le site public va agréger de plus en plus d'annonces issues de sites privés et va ouvrir ses données aux développeurs afin de créer des applications liées.

Ceux qui se sont frottés au site Web de Pôle Emploi ont souvent eu l'impression de subir l'ergonomie digne d'un service soviétique des années 80. Outre une organisation kafkaïenne, le site est souvent épinglé pour son contenu en offres jugé insuffisant.

Jusqu'à il y a peu de temps, Pôle Emploi ne diffusait en effet que les annonces qui lui étaient adressés, faisant l'impasse sur les milliers d'offres des sites privés comme Monster ou Keljob.

Lire la suite : Pôle Emploi amorce enfin sa mue numérique

Pôle emploi fait sa révolution numérique

Agrégation des offres d’emploi de sites privés, ouverture de ses données aux développeurs d’applications… Pôle d’emploi tend la main aux opérateurs privés pour rendre le marché du travail « plus transparent ». Un véritable changement de cap.

C’est un tournant à 180°! Il y a peu encore, Pôle emploi s’arcboutait sur ses missions de service public pour refuser l’accès des CV des demandeurs d’emploi à des sites privés. Il garantit notamment la conformité et la fraîcheur des offres d’emploi publiées sur son site. Pôle emploi s’ouvre désormais largement aux acteurs privés.

Invité à débattre à un colloque sur l’emploi et le numérique (retransmission vidéo) organisé par France Digitale, Stéphane Rideau, responsable du « chantier transparence du marché du travail » a développé cette stratégie de la main tendue. Une stratégie qui répond à un calcul simple. « Pole-emploi.fr réunit une centaine de milliers d’offres d’emploi, soit 30 % des offres disponibles sur le web. Or Il nous faut donc nous ouvrir aux offres des sites privés. » CQFD.

Lire la suite : Pôle emploi fait sa révolution numérique

Corse – Pôle emploi: le STC appelle à la grève mercredi pour la « corsisation des emplois » @StcInfurmazione

Un poste ouvert à Pôle emploi a été attribué à une personne venant de l’extérieur, une mutation du continent. Une insulaire, en CDD depuis 2 ans dans l’établissement public, et formée par ce dernier, verrait donc ses chances d’être embauchée anéanties. Une embauche qui vient bafouer les principes de la « corsisation des emplois ». Les élus STC de Pôle emploi n’entendent pas « en rester là ». Après un débrayage de deux heures aujourd’hui, ils appellent mercredi à une grève générale.

L’année 2014 sera-t-elle marquée par l’actualité sociale à Pôle Emploi ? Le STC menace en tout cas d’entamer une grève pour défendre la « corsisation des emplois » dès la semaine prochaine.

Lire la suite : Corse – Pôle emploi: le STC appelle à la grève mercredi pour la « corsisation des emplois »...

Pôle emploi: six mois de cauchemar pour un «trop percu» de 433 euros

Harcelée par un huissier pour un «trop perçu» d’allocation chômage de 433 euros, Amélie Choppe, 27 ans, se réveille tout juste d’un «cauchemar» de six mois. Elle dénonce les «règles absurdes» de l’assurance chômage, qui pénalisent, selon elle, «ceux qui préfèrent ne pas rester inactifs».
Après le suicide par immolation en février 2012, à Nantes, d’un demandeur d’emploi en fin de droits, redevable de quelques centaines d’euros, les associations de chômeurs avaient réclamé un «moratoire» sur ces «trop perçus».

L’année dernière, 812 millions d’euros ont ainsi été versés à tort par Pôle emploi. Dans deux tiers des cas, ces trop perçus concernent des chômeurs qui complètent un petit salaire (CDD, temps partiel, intérim) avec une partie de leur allocation. C’est le cas d’Amélie Choppe.

Conçu dans les années 1980 pour quelques dizaines de milliers de personnes, ce dispositif de cumul, destiné à aider les chômeurs à remettre le pied à l’étrier, concerne aujourd’hui… près d’1,2 million de personnes. Sa refonte sera un des enjeux majeurs de la nouvelle négociation Unédic, qui s’ouvre le 17 janvier.

Lire la suite : Pôle emploi: six mois de cauchemar pour un «trop percu» de 433 euros

Menace de grève dure à Pôle emploi Ajaccio

L'année 2014 sera-t-elle marquée par l'actualité sociale à Pôle Emploi ? Le STC menace en tout cas d'entamer une grève pour défendre la « corsisation des emplois » dès la semaine prochaine.

Mardi, le syndicat annonce un débrayage de deux heures, de 9 h 30 à 11 h 30 alors même que la direction examine un poste au sein de la structure. « Un collègue CDD va rester sur le bord de la route de l'emploi et n'aura peut-être plus jamais la chance d'être recruté parmi nous, car avec la nouvelle règle des 24 mois maximum de durée d'un CDD, certains ne pourront plus jamais voir leurs candidatures prises en compte »,déplore-t-on au STC. À la fin du mois de décembre, un tract avait été diffusé pour rappeler le principe de la corsisation des emplois dans une région frappée de plein fouet par le chômage.

Lire la suite : Menace de grève dure à Pôle emploi Ajaccio

Xavier Bertrand propose de confier le placement des demandeurs d’emploi au privé

L’avantage quand on est dans l’opposition c’est qu’on peut tout proposer, et son contraire. Alors que l’UMP propose de renforcer Pôle emploi (voir Fusionner dans une grande institution publique ou mettre en concurrence ? L’incohérence des propositions de l’UMP), un de ses éminents membres, Xavier Bertrand, propose d’aller en sens inverse.

L’ancien Ministre du Travail et de l’Emploi dans une interview à Acteurs publics après avoir donné une explication pour le moins curieuse du cumul des mandats ”les élus locaux, qui n’ont aucun interlocuteur de poids réellement décideur sur place, ont été presque obligés d’ajouter un mandat de parlementaire à leur mandat local.” (comment a-t-on pu passer de 500 000 élus locaux, dont 36 000 maires à 900 parlementaires? ) s’exprime sur Pôle emploi en ces termes

Lire la suite : Xavier Bertrand propose de confier le placement des demandeurs d’emploi au privé