Pôle emploi condamné à verser 23.373 euros à une ex-salariée

La plaignante, âgée de 59 ans, a enchaîné les contrats aidés pendant quatre ans sans être accompagnée dans sa recherche d'emploi.

Pôle emploi a été condamné par les prud'hommes à verser 23.373 euros à une de ses ex-salariées qui a enchaîné des contrats aidés pendant quatre ans sans être accompagnée dans sa recherche d'emploi. Pôle emploi n'a pas souhaité faire de commentaire.

Requalifiée en CDI. La plaignante, âgée de 59 ans, a travaillé en tant qu'agent administratif à l'agence Pôle emploi de Chelles (Seine-et-Marne) du 1er novembre 2007 au 31 octobre 2011, en contrat d'avenir puis en contrat unique d'insertion (CUI). Dans son jugement prononcé le 10 avril, le conseil de prud'hommes de Paris a ordonné la "requalification" de ces contrats en contrat à durée indéterminée (CDI), "en l'absence de démonstration par l'employeur du respect des obligations (...) de formation et d'accompagnement professionnel", et a requalifié la rupture de contrat en "licenciement dépourvu de cause réelle et sérieuse".

Lire la suite : Pôle emploi condamné à verser 23.373 euros à une ex-salariée

Leboncoin.fr, le nouveau Pôle Emploi du web ?

Chaque jour, des dizaines d'offres d'emplois près de chez vous accessibles en quelques clics, sur internet. Des travailleurs et chefs d'entreprises se retrouvent sur les sites de petites annonces gratuites pour trouver un job ou recruter.

Adia-Adecco, Randstad, Adequa, Actual , Synergie, Gémo, Manpower, Supplay... Les agences d'intérim occupent la toile sur Leboncoin.fr. et les sites de petites annonces gratuites. Les chefs d'entreprise sont eux aussi de plus en plus séduits. Et pour cause : « Tout le monde est sur Le Bon Coin », résume Vick Autreau, attachée commerciale chez Gémo-Intérim à Reims, « c'est un vivier incontournable de candidats potentiels ».

80.000 offres en ligne

Lire la suite : Leboncoin.fr, le nouveau Pôle Emploi du web ?

Quand "Le Bon coin" remplace Pôle Emploi

Le site, leader privé des annonces gratuites, publie en moyenne 70.000 offres d’emplois mises en ligne majoritairement par des PME- TPE.

Il est de plus en plus utilisé par les chefs d’entreprises à la recherche du bon candidat. Le site le Bon Coin, leader privé des annonces gratuites, publie en moyenne 70.000 offres d’emplois mises en ligne majoritairement par des PME/TPE à la recherche du bon profil. Une façon de se passer de Pôle Emploi et de ses rigidités.

Exemple avec Virginie Koch. Cela fait une dizaine de jours que cette chef de cuisine cherche un cuisinier. Aucun retour de Pôle Emploi, elle a donc décidé de recruter sur Le Bon Coin. "Entre les appels et les mails, on a eu à peu près 250 vues. Et là, il y a des rendez-vous avec une dizaine de candidats qui m'intéressent", témoigne optimiste Virginie Koch.

Lire la suite : Quand "Le Bon coin" remplace Pôle Emploi

Quelles sont les formations financées par Pôle emploi Midi-Pyrénées ?

En 2013, les demandeurs d’emploi ont bénéficié de 7.000 actions de formations en Midi-Pyrénées. Un nombre croissant sous l’effet du « Plan 100.000 », mais aussi de l’implication de nombreux acteurs. Le point sur les formations "prioritaires" en Midi-Pyrénées.

Frédéric Toubeau, vous êtes le directeur de Pôle emploi Midi-Pyrénées, pouvez-vous nous rappeler quels sont les différents dispositifs de formation accessibles aux demandeurs d’emploi ?

Il en existe plusieurs qui s’inscrivent dans le cadre d’actions collectives ou individuelles. Aide individuelle à la formation (AIF), Action de formation préalable au recrutement (AFPR), Préparation opérationnelles à l’emploi (POE)… chaque dispositif est finalement fonction du projet et du profil du demandeur d’emploi. Leur point commun est de viser le retour à l’emploi via des parcours certifiants, voire qualifiants. Avec succès, le taux de sortie positive étant de l’ordre de 70 à 80% dans le cas des AFPR et des POE.

Lire la suite : Quelles sont les formations financées par Pôle emploi Midi-Pyrénées ?

Assurance-chômage: les "droits rechargeables" repoussés au 1er octobre

Les partenaires sociaux ont finalisé la nouvelle convention Unédic qui régit les règles d'indemnisation des chômeurs. Les droits rechargeables, mesure phare de ce nouveau texte entreront en vigueur en octobre prochain et non en juillet.

La nouvelle convention Unedic, qui régit les règles d'indemnisation des chômeurs, est désormais achevée. Sa rédaction a été achevée mardi 13 mai, soit presque deux mois après l'accord trouvée sur son contenu. Cette nouvelle convention doit, en principe, entrer en vigueur dès le 1er juillet.

Mais sa mesure phare, la mise en place de droits au chômage dits "rechargeables", elle, n'entrera en vigueur qu'au 1er octobre prochain. Ce délai est nécessaire pour laisser le temps à Pôle emploi de former ses agents à ces nouvelles règles.

Lire la suite : Assurance-chômage: les "droits rechargeables" repoussés au 1er octobre

Une salariée de Pôle emploi avait encaissé 13 000 euros de chèques

À peine embauchée à l’agence de Saint-Genis-Pouilly, cette femme de 44 ans avait détourné les chèques de trop-perçu envoyés par des usagers, pour un total de 12 920 euros.

C’est la plainte d’un usager, en mars 2012, qui avait permis de mettre fin aux détournements. Il avait perçu trop d’argent de Pôle emploi et avait envoyé un chèque pour rembourser les sommes indûment perçues. Son chèque avait été encaissé, mais il continuait malgré tout de recevoir des relances avec sommation de payer. En demandant à sa banque la copie du chèque, il avait constaté qu’il avait été falsifié.

Lire la suite : Une salariée de Pôle emploi avait encaissé 13 000 euros de chèques