Les agents publics de Pôle emploi en grève

Les 5.000 agents de droit public de Pôle emploi sont appelés à cesser le travail aujourd'hui, à l'appel de quatre syndicats, pour réclamer une "revalorisation salariale" et le "respect de leurs droits".

"Depuis 2012, les agents qui ont fait le choix de conserver leur statut public attendent une revalorisation salariale et le respect de leurs droits à la formation, au déroulement de carrière, à la mobilité", revendique Jean-Charles Steyger, délégué syndical central FSU. "Aujourd'hui, ces droits sont totalement bafoués", ajoute-t-il. Outre le troisième syndicat de Pôle emploi, trois centrales non représentatives ont signé l'appel: SUD, le Snap et le CDMT (Martinique). Le service public de l'emploi compte, aujourd'hui, environ 5.000 agents publics. Ces anciens de l'ANPE ont refusé de passer sous statut privé lors de la fusion avec les Assedic en 2008, malgré un fort manque à gagner en termes de rémunération. Ils représentent un peu moins d'un dixième des effectifs de l'opérateur.

"Aujourd'hui, pour le même emploi, un conseiller de droit public touche 22% de moins qu'un conseiller de droit privé", dénonce Jean-Charles Steyger. "Pôle emploi méprise un peu ces agents, qui se sentent stigmatisés, discriminés, oubliés", déplore-t-il.

En outre, ces agents sont parfois "hors légalité", selon Jean-Charles Steyger: "par exemple, le développement de leurs compétences, prévu par le statut, n'est plus du tout mis en oeuvre". Le délégué syndical anticipe "une mobilisation très importante sur la population ciblée. On attend plus de 50% de grévistes chez les agents de droit public, donc 2.500 personnes". Un rassemblement est prévu à partir de 13H00 devant la direction générale de Pôle emploi à Paris (XXe arr.).

 avec AFP

A LIRE AUSSI :

>> Les agents publics de Pôle emploi appelés à faire grève | Les Échos | 09/12/2014



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir