Colette Coutarel : «Promenade romantique à Pôle Emploi»

Conseillère au Pôle Emploi de Decazeville, Colette Coutarel publie son premier livre «Promenade Romantique à Pôle Emploi». Un livre-témoignage sur son métier, sans détours ni mots mâchés, pour en finir avec les clichés. Interview.

Pourquoi ce livre ?

à un moment donné, j'ai éprouvé le profond besoin de l'écrire.

Car l'image de Pôle Emploi telle que nous la subissons, nous les conseillers, est une souffrance. Plutôt, dès lors, être acteur de cette image, réhabiliter l'image des conseillers au lieu de la subir.

Le choix du titre ?

Quand dans les médias on parle de Pôle Emploi on oublie généralement l'humain. c'est aberrant car l'humain est l'essentiel de notre métier. On parle plus souvent de lourdeur administrative et non de la valeur ajoutée ni de la richesse de la relation ; de tout ce que les échanges ayant lieu dans le cadre d'une recherche d'emploi apportent comme richesse.

Comment le définissez-vous ?

C'est un témoignage sur des gens que l'on rencontre. Il montre l'aide et le soutien qu'on peut leur apporter, ainsi que la complexité des échanges. On ne pourra pas empêcher les clichés mais combattre l'amalgame que l'ont fait quand on parle des demandeurs d'emplois. Ils sont tous différents avec des situations différentes. J'essaie aussi d'évoquer sans fausse pudeur, l'évolution du rapport au travail.

C'est-à-dire ?

Il y a des réalités qui font qu'autrefois il n'y avait pas de remise en cause de la nécessité de travailler. Aujourd'hui, l'évolution de la société qui prône l'épanouissement personnel ne va pas toujours dans le sens de l'accès au travail, qui peut-être ingrat et difficile. Ce livre c'est aussi dire que pole emploi n'est pas là pour créer le travail mais faire le lien entre ce qui est proposé est ceux qui cherchent. On ne peut pas être tenu pour responsable qu'il n'y a pas de travail pour tous. C'est un outil de traitement du chômage et non pas une agence de création.

Un livre pour défendre Pôle Emploi ?

Pas pour défendre l'institution mais faire reconnaître le travail des conseillers qui s'investissent dans leur travail. Même à la pause-café, on parle boulot. Je ne voulais pas parler de l'institution en tant que telle mais pour évoquer toute l'humanité de cette relation entre demandeurs d'emploi et conseiller.

Est-ce que votre métier a changé depuis la fusion ANPE-ASSEDIC ?

Forcément puisque depuis chaque conseiller a deux casquettes : il est à la fois le conseiller et l'assureur. Cela complexifie le rapport humain car au moment où le conseiller parle de» relation d'aide», le demandeur d'emploi risque d'entendre «contrôle». Cela perturbe la communication.

Avez-vous des attentes sur l'évolution de Pole Emploi?

Je me refuse à entrer dans un débat sur l'avenir de l'institution. Je ne suis pas à ce niveau de compétence. Je voudrais seulement faire partager un témoignagesur toute la valeur ajoutée que Pôle Emploi peut apporter aux demandeurs. Et on ferait mieux de parler davantage de cette valeur ajoutée plutôt que de s'arrêter uniquement sur les lourdeurs ou les dysfonctionnements.

Ce livre s‘adresse à qui ?

À tout le monde : ceux qui ont connu à un moment donné de leur vie des difficultés dans un parcours de recherche d'emploi, ou le vivent au présent. C'est porter un regard un peu plus proche sur un parcours qui est un moment de vie et ne définit surtout pas une personne. Il faut arrêter les étiquettes. Moi aussi, je suis passé plusieurs fois par cette case de demandeur d'emploi. C'est un passage et non une identité, Personne n'est à l'abri de ce passage.

Recueillis par B.-H. S.-P.


Bio express

Jusqu'à présent, on connaissait surtout Colette Coutarel pour ses bons résultats en course automobile, en duo avec son compagnon Thierry Lajoie sur Ford Escort, catégorie VHC (véhicules anciens).

 Originaire de Melun, Colette Coutarel a connu plusieurs métiers qu'elle décrit dans son ouvrage, a aussi travaillé en Allemagne et en Algérie pour une entreprise allemande.

Conseillère Pôle Emploi depuis 2000 et depuis 2 ans à Decazeville, cette Firminoise de cœur publie ainsi son premier livre, sous l'œil bienveillant de son beau-père, journaliste et écrivain prolifique, notre confrère et ancien maire de Firmi Roger Lajoie-Mazenc qui signe la postface en quatrième de couverture : «Ses encouragements ont largement contribué à l'aboutissement de ce projet d'écriture», précise-t-elle .

«Promenade romantique à Pole Emploi», Colette Coutarel, publié chez l'Harmattan dans la collection «Rue des Écoles». 112 pages.11,50 €. Pour le commander, vous pouvez passer par votre librairie préférée, ou directement par le site de l'éditeur : http ://www.editions-harmattan.fr.





PROMENADE ROMANTIQUE À PÔLE EMPLOI

Colette Coutarel
Rue des écoles - Champ Libre
GESTION, MANAGEMENT, ENTREPRISES TÉMOIGNAGE, AUTOBIOGRAPHIE, RÉCIT EUROPE France

Il y a un mythe Pôle Emploi. Trop de désillusions génèrent de l'agressivité. Et voilà qu'une conseillère sort du rang pour nous en dire aussi du bien. De l'intérieur, elle dévoile des vécus : joies et failles vues des deux côtés du guichet. Né de la fusion avec l'ANPE, Pôle Emploi n'apporte pas de remède universel, restant un mode de traitement du chômage. Sujet récurrent s'il en est : le rapport au travail.

ISBN : 978-2-343-04887-1 • 1 décembre 2014 • 86 pages

Prix éditeur : 11,5 € 10,93 €




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir