Pour Rebsamen, Pôle Emploi doit faire « plus et mieux » à budget constant

Pour le ministre du Travail, l’organisme doit mieux utiliser ses effectifs. La subvention accordée sera stable en 2015.

« Plus et mieux », c’est l’objectif assigné par le ministre du Travail, François Rebsamen, à Pôle emploi, un objectif que l’opérateur doit remplir, à « budget constant », par une « meilleure utilisation des effectifs ».

Interrogé en commission de l’Assemblée sur le budget pour 2015, François Rebsamen a indiqué que la subvention accordée au service public de l’emploi serait stabilisée à 1,519 milliard d’euros. « Cet objectif de stabilisation du budget de Pôle emploi est ambitieux (...) Il implique que Pôle emploi fasse plus et mieux », a-t-il estimé. Cet « enjeu » est au coeur de la négociation de la nouvelle convention tripartite Etat-Unédic-Pôle emploi pour la période 2015-2017, qui « sera signée avant la fin de l’année », a-t-il ajouté.

Le ministre a détaillé devant les députés les « recommandations » qu’il a adressées au directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères. L’opérateur public devra notamment « consacrer plus de temps et mieux outiller les conseillers pour améliorer le diagnostic et l’adaptation de l’accompagnement aux personnes » et « anticiper le déclenchement effectif de cet accompagnement », avec « une part accrue de publics en accompagnement renforcé ».

Pôle emploi est aussi invité à « développer » son dispositif d’accompagnement global, pour « accroître sa capacité à prendre en charge des personnes ayant des difficultés sociales ». Lancé en janvier, ce mode de suivi conjugue l’accompagnement de Pôle emploi avec les compétences sociales des départements (logement, santé...), mais ne concernait au 1er juillet que 904 demandeurs d’emploi dans sept départements. « L’objectif, c’est 60 départements d’ici à juillet 2015 », indique le ministre.

Enfin, Pôle emploi doit « développer le service à distance », « renforcer sa capacité à identifier les publics qui décrochent » ou encore « améliorer son offre de service « entreprises » en spécialisant des équipes dédiées ». « A budget constant, l’atteinte de ces objectifs va nécessiter une mise en oeuvre progressive mais surtout des gains d’efficience et une meilleure utilisation des effectifs et donc des redéploiements ». En septembre, le nombre de demandeurs d’emploi sans activité a atteint le nouveau record de 3,43 millions.


Source AFP


 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir