Assurance chômage: Pôle emploi examine un dispositif de contrôle des chômeurs

En attendant une éventuelle généralisation, Pôle emploi examinera mercredi son dispositif de contrôle de la recherche d'emploi, dont l'expérimentation en Poitou-Charentes a permis de «redynamiser» certains chômeurs mais a conduit à 13,4% de radiations, selon un document consulté par l'AFP.

>> Pourquoi les Français sont favorables à une réforme de l'assurance chômage ?

Aucune décision prise mercredi
Outre en Poitou-Charentes, Pôle emploi expérimente depuis mi-2013 ses «équipes dédiées au contrôle de la recherche d'emploi» dans trois autres régions: Haute-Normandie, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Franche-Comté. Les résultats seront présentés mercredi au conseil d'administration de l'opérateur public, mais «aucune décision ne sera prise demain» sur une éventuelle généralisation du dispositif, selon Pôle emploi.

>> Le système français est-il si avantageux ?

En Poitou-Charentes, l'expérimentation a mis en évidence qu'une large majorité (84%) des demandeurs d'emploi contrôlés remplissaient leurs obligations de recherche d'emploi. Selon le document, les contrôles effectués en Poitou-Charentes n'ont pas généré de «réaction négative» des demandeurs d'emploi, chez qui ils ont favorisé une «redynamisation de la recherche d'emploi». Ils ont, en outre, permis «l'identification de freins à la recherche d'emploi», et une «réelle complémentarité» entre les équipes de contrôle et les conseillers a été observée.
En revanche, le document souligne des «difficultés» à traiter certaines catégories de population, comme les «demandeurs d'emploi âgés de plus de 57 ans» et ceux sur lesquels il existe un doute sur «l'aptitude physique à rechercher un emploi». Le texte préconise un «arbitrage national» sur les modalités de traitement de ces populations.

>> Les réactions des internautes de 20 Minutes aux pistes du gouvernement

6,5% des chômeurs radiés en Paca
Dans les autres régions tests, les résultats divergent, selon les premières indications collectées. En Paca, selon un bilan d'étape révélé en septembre par Le Monde, près de 20% des 2.658 chômeurs contrôlés à Toulon et Manosque avaient reçu un avertissement avant radiation, 6,5% avaient effectivement été radiés.
Suite à ces révélations, le ministre du Travail, François Rebsamen, avait considéré comme un «échec» pour le gouvernement et Pôle emploi le fait que «des chômeurs abandonnent» leur recherche d'emploi.
En Haute-Normandie, les contrôles ont permis de détecter nettement moins de cas litigieux, selon des sources syndicales concordantes. «Le directeur régional nous a dit oralement vendredi que, sur environ 3.000 contrôles, il y avait eu 6 ou 7% d'avertissements avant radiation et très très peu de radiations effectives», a indiqué un représentant de la CGT. Selon la source CGT, l'expérimentation se serait toutefois interrompue prématurément «fin mars» dans la région, alors que les lettres de mission des équipes de contrôle courraient jusqu'à la fin de l'année. Interrogé, Pôle emploi n'a pas confirmé l'information.

Enfin, en Franche-Comté, la direction régionale n'a communiqué «aucun élément» aux syndicats, selon Michel Faivre-Picon (CGT).

>> Comprendre la valse à trois temps du gouvernement


Créé le 14.10.2014  | Mis à jour le 15.10.2014 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir