Montpellier : un suicide à Pôle emploi éveille les soupçons

Hier, la toile s’est enflammée au sujet du suicide d’un directeur de Pôle emploi, sur la base d'une information révélée par le site “La minisphère du chômage et des idées reçues”.

Âgé de 53 ans, ce cadre dirigeant, qui a mis fin à ses jours le 5 mars dernier, n’a pas laissé de courrier laissant penser que son acte avait un lien avec ses conditions de travail. Mais rien n’assurant du contraire, les supputations sont allées bon train. In fine, le procureur de la République de Montpellier, saisi par cette fin brutale, comme il l’est systématiquement, n’a pas estimé qu’un lien existait. Pour autant, des salariés demandent qu’une enquête interne soit diligentée car "ce cadre de Pôle emploi aurait été écarté de ses hautes fonctions".

Sur le site internet de France 3, la direction de Pôle emploi se contente d’affirmer que cette mutation était "le choix du cadre".







Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir