Elle passe ses nerfs sur un employé de Pôle Emploi : amende avec sursis

Le 12 avril 2013, une femme pénètre dans les locaux de Pôle Emploi de Quimperlé. Elle s'adresse à l'un des employés afin qu'il réponde immédiatement à ses questions. Il lui répond qu'il doit d'abord consulter son dossier. Elle s'énerve alors, devient hystérique, lui reproche d'avoir un emploi alors qu'elle a un niveau bac + 5, frappe frénétiquement sur le comptoir avec sa main et l'insulte, le traitant de « sous-fifre ». Les collègues de l'employé pris à partie parviennent à la mettre dehors avec beaucoup de mal.

« Des débordements inacceptables »

 Hier, devant le tribunal correctionnel de Quimper, la prévenue, Morbihannaise de 32 ans, a nié les faits. « J'étais venue pour déposer un dossier d'indemnités chômage et j'ai été mal reçue. Ce sont eux qui ont commis une faute et non moi ». L'avocate de la partie civile fustige son comportement. « Il y a de nombreux incidents à Pôle Emploi. Ces débordements sont inacceptables ». La procureur abonde : « Vous avez devant vous l'une des rares chômeuses qui ne doit plus se présenter dans un bureau de Pôle Emploi. Ils lui ont conseillé d'écrire mais de ne plus venir car l'ensemble des employés redoute ses réactions ». Elle requiert une amende de 2.000 €, dont 1.000 € avec sursis. En défense, Me Jan a parlé de « comportement excessif dû au stress ». Sa cliente est condamnée à 1.500 € d'amende avec sursis.





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir