Rebsamen annule une visite à Pôle emploi après la polémique sur les chômeurs

Le ministre du Travail assure être retenu à Paris à cause d'une «réunion urgente». Il s'est attiré mardi les foudres de la gauche en proposant d'accentuer les contrôles sur les chômeurs.

Un déplacement trop périlleux? Le ministre du Travail François Rebsamen, dont les déclarations sur un renforcement du contrôle des chômeurs ont fait polémique mardi, a annulé la visite qu'il devait effectuer mercredi après-midi au Pôle emploi d'Évreux (Eure), a-t-on appris auprès de son cabinet.

«Il est retenu à Paris pour une réunion urgente», a indiqué son entourage à l'AFP. Le ministre devait visiter l'agence locale de Pôle emploi et assister à la signature d'une convention «accompagnement global» des demandeurs d'emploi en difficulté, entre le directeur général de Pôle emploi Jean Bassères et le président (PS) du conseil général de l'Eure Jean-Louis Destans.

Après participation à une table ronde avec des «acteurs de l'emploi et de l'insertion», il devait rencontrer la presse en fin d'après-midi.

Dans une interview au quotidien Paris-Normandie dont il faisait la une mercredi, le ministre a répété, comme il l'avait fait la veille, qu'il «ne s'agit absolument pas de stigmatiser les chômeurs». Invité mardi soir de RTL, François Rebsamen s'est dit victime d'un «emballement médiatique» après que le PS se soit désolidarisé de ses propos.

Le Scan politique, AFP agence



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir