De Pôle Emploi à la maison d'arrêt

Huit mois ferme et quatre avec sursis et mise à l'épreuve. C'est la peine infligée hier par les juges du tribunal correctionnel d'Agen à un demandeur d'emploi de 39 ans qui s'en est pris aux policiers après avoir menacé un agent de l'agence d'Agen, près du conseil général. Il est 17 heures mardi quand les fonctionnaires de police sont appelés par le directeur de Pôle Emploi qui leur indique le comportement d'un homme violent.

Selon les déclarations du personnel, l'intéressé s'est présenté au guichet pour avoir des précisions sur son indemnisation qu'il a constaté en baisse et se plaindre d'un manque d'information sur ses droits. Le ton monte et la salariée est menacée de mort. Lui annonce qu'il va revenir avec des bidons pour «mettre le feu.» Le directeur est molesté aussi. Les policiers arrivent et il s'en prend à eux. Après un coup de tête raté à l'un des membres des forces de l'ordre, il tente de l'étrangler alors qu'ils sont tous les deux au sol. Placé en garde à vue, il passe directement à la case palais de justice puis tribunal en comparution immédiate car il est en état de récidive légale de violences aggravées.






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir