Pôle Emploi se rapproche des entreprises

Pendant la quinzaine de l’entreprise, du 16 au 27 juin, Pôle Emploi Aquitaine va au devant de certains employeurs pour leur proposer un millier de profils de demandeurs d’emploi. Une opération qui s'inscrit dans une démarche de rapprochement des entreprises…

«Avec cette quinzaine, on veut faire une opération de communication et privilégier les propositions de profils même si les entreprises ciblées ne nous ont pas confié d’offres. On est sûr que ces candidatures peuvent les intéresser», explique Maryse Dagnicourt Nissant, directrice régionale du Pôle emploi Aquitaine. Sur tout le territoire régional, les agences locales organisent des opérations spécifiques pendant la Quinzaine de l'entreprise : invitations d’entreprises dans leurs locaux, des journées de visites en entreprise, des jobdating, un salon en ligne etc. L’occasion pour Pôle emploi Aquitaine d’informer les recruteurs de ses dispositifs d’accompagnement, qui ont été renforcés depuis un an.

Plus d’autonomie en ligne, pour les recruteurs

Pôle Emploi a fait évoluer son site pour que les entreprises aient davantage de place pour se présenter et puissent déposer une description plus précise du poste. Elles voient en ligne le nombre de CV qui correspondent à ses offres et ont la possibilité de mettre en place une veille sur de nouveaux profils potentiellement intéressants. Au bout de huit jours, s’il n’y a pas eu d’échange fructueux, Pôle emploi contacte l’employeur pour faire un point. Les recruteurs peuvent demander l’appui d’un conseiller, à tout moment.

Une présélection affinée réalisée par les conseillers

Les conseillers aident les employeurs dans l’analyse des postes qu’ils proposent, s’ils ne semblent pas assez précis. Ils travaillent également sur la présélection de CV, en identifiant, le cas échéant, les formations complémentaires nécessaires aux candidats. Selon l’enquête de satisfaction menée par Pôle Emploi à partir des réponses de 1477 entreprises qui ont recruté via Pôle Emploi, 67 à 68 % d’entre elles se disent satisfaites de la pertinence des profils des candidats présélectionnés. Les consultations sans présélection recueillent seulement 39 à 40 % de satisfaction. Pour mener à bien cet accompagnement, certains conseillers reçoivent une formation complémentaire. «Il y a moins une expertise par secteur et davantage une expertise en accompagnement des entreprises et en recrutement. C’est à la fois plus généraliste et plus pointu», commente la directrice régionale.

Elsa Provenzano



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir