Fraude : Pôle Emploi a perdu 58,7 millions en 2013

Selon le Comité national de lutte contre la fraude, le montant de la fraude non recouvrée par Pôle Emploi a augmenté de 50 % par rapport à l’année précédente. Une hausse qui s’expliquerait pas les efforts déployés pour mieux détecter la fraude.

Alors que la lutte contre la fraude fiscale gagne en efficacité , la lutte contre la fraude sociale, notamment en matière d’allocations chômage, va elle aussi se doter de nouveaux moyens. Face à la fraude qui «se complexifie, notre réponse doit s’étoffer», a déclaré jeudi le ministre du Travail François Rebsamen lors de la réunion du Comité national de lutte contre la fraude.

Le bilan du comité, rendu public jeudi, fait état d’une hausse de 50 % du préjudice subi par Pôle Emploi entre 2012 et 2013. Une augmentation due notamment aux efforts accrus afin de détecter la fraude aux allocations chômage. En 2013, 100 millions d’euros de fraude ont été détectés, mais l’organisme n’a pu en recouvrer que 41,8 millions, soit 13 % de mieux qu’en 2012.

Au total, Pôle Emploi a donc perdu 58,7 millions d’euros en 2013. Une somme qui ne pèse toutefois que 0,2 % du montant total des allocations versées en 2013 (30 milliards d’euros). La branche famille a, quant à elle, détecté 141 millions d’euros de fraude, un montant en hausse de 18 % par rapport à 2012.


AURELIE ABADIE / JOURNALISTE AU DESK WEB



Commentaires   

 
0 #1 JS33 02-06-2014 04:16
Pôle Emploi a donc perdu 58,7 millions d’euros en 2013 (Ca fait colossal) Mais que 0,2 % du montant total des allocations versées en 2013 (30 milliards d’euros) (ca fait pas bésef) UNE MANIERE DE RELATIVISER !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir