Une mère se bat contre Pôle emploi

Meryem, 29 ans, mère de jumeaux autistes, a du batailler pour être inscrite et prise en charge par Pôle emploi, révèle Le Parisien. Travaillant dans la restauration - un secteur très prenant - elle a démissionné pour s'occuper de ses deux enfants Yanis et Sami, tous deux autistes.

La mère se souvient des premiers moments douloureux... "On avait bien remarqué qu'ils ne parlaients presque pas, ne répondaient pas bien à leurs prénoms, et on s'en était inquiété auprès de la PMI (Protection maternelle infantile.)"

"La restauration, c'est plus de 39 heures par semaine", souligne-t-elle. Difficile, donc, de concilier cela avec le temps que nécessite la prise en charge de ses deux enfants. Pôle emploi est du même avis. "Vous ne pouvez accepter un travail au vu de la situation de vos deux enfants", lui rétorque Pôle emploi lorsqu'elle veut retrouver du travail.

Une première plainte a été déposée pour discrimination, mais le dossier a été classé. Meryem a décidé de porter plainte à nouveau. Le défenseur des droits avait lui, en avril 2013, exigé de Pôle emploi qu'il la réintègre. Seulement, malgré cela, aucun conseiller ne l'a jamais acueillie pour discuter de formation ou d'emploi à temps partiel...

Aujourd'hui, Meryem est bien décidée à se battre. Sur tous les fronts. "Je veux que la justice reconnaisse cette discrimination", conclut Meryem. "Par principe, pour que cela n'arrive jamais à d'autres parents."

>> Une pétition de soutien a été mise en ligne. Cliquez ici pour la signer.


A LIRE AUSSI :

>> "Coupable d'être mère d'enfants autistes", ma femme n'a pas pu s'inscrire à Pôle emploi | Le Nouvel Observateur - Jean-Luc Duval | 2 mai 2014



Commentaires   

 
0 #1 BA92 12-05-2014 16:17
Le défenseur des droits Dominique Baudis avait reconnu Pôle emploi coupable de discrimination à l'encontre de cette mère de famille. Celle-ci s'était vue refuser le statut de demandeuse d'emploi en raison de la maladie de ses deux enfants autistes...
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir