VIDEO. Pôle emploi : les entreprises prévoient d'embaucher davantage en 2014

C'est une étude encourageante qu'a publiée ce mercredi Pôle emploi. Selon son enquête auprès des employeurs, les entreprises prévoient d'embaucher davantage en 2014 et le nombre de projets de recrutements progresse de 5,4% par rapport à 2013. Soit 1,7 million d'intentions d'embauche. En effet, cette année, 19,5% des entreprises interrogées envisagent de procéder à au moins un recrutement, contre 18% en 2013.

«C'est une nette augmentation par rapport à 2013. On retrouve les niveaux observés en 2010», a souligné Thomas Cezenave, directeur général adjoint de Pôle Emploi. Dans le détail, cette augmentation est surtout le fait des entreprises de 50 salariés et plus. Les embauches devraient par ailleurs se concentrer dans le secteur tertiaire, notamment les services aux particuliers, aux entreprises et le commerce. A lui seul, le secteur des services représente près des deux tiers des projets de recrutement (64%) et les intentions d'embauche y sont en hausse de 4%.



Les entreprises prévoient d'embaucher plus en 2014

Toujours une grande part d'emplois précaires

Si ces intentions d'embauches sont globalement une bonne nouvelle, il faut tout de même considérer la part des emplois précaires. En effet, 39% des projets de recrutement portent sur des emplois à caractère saisonnier, contre 36% en 2013. Mais ce sont «des niveaux plus conformes à ce que l'on connaissait dans le passé», précise Pôle Emploi.

Viticulteurs, agents d'entretien, animateurs socio-culturels sont en tête des métiers les plus recherchés. Viennent ensuite serveurs, apprentis de cuisine, agriculteurs et ouvriers agricoles, aides à domicile ou ménagères, aides-soignants, vendeurs ou employés de libre-service. Ces emplois, souvent peu qualifiés, illustrent «le poids structurellement fort des activités touristiques et des services à la personne dans le tissu économique français». Pour les entreprises, les recrutements envisagés visent surtout à répondre à un surcroît potentiel d'activité (47%) ou aux remplacements de départs (35%).

Pour mener cette enquête, Pôle Emploi a interrogé 1,6 million d' établissements en France (hors administrations et entreprises publiques), dont 400 000 ont répondu à son questionnaire.


Les difficultés de recrutement moins ressenties
Si les chiffres du chômage sont globalement mauvais, les employeurs de certains secteurs ont peine à trouver des employés qualifiés. Mais selon l'enquête de Pôle emploi, les employeurs sont moins nombreux à anticiper des difficultés de recrutement. 35% des projets d'embauches sont jugés difficiles contre 40% en 2013. Les employeurs mettent principalement en avant le profil inadapté (79%) ou la pénurie de candidats (71%). Ingénieurs et cadres d'études, aides à domicile et cuisiniers sont considérés comme les métiers où ces difficultés seront les plus fortes.






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir