Le médiateur de Pôle Emploi constate une hausse des réclamations et de la violence

La grande majorité des réclamations concerne des problèmes d’indemnisation.

Le médiateur national de Pôle Emploi, Jean-Louis Walter, pointe du doigt une nouvelle hausse des réclamations reçues par ses services en 2013 (plus de 24 000), dans un rapport annuel où il s’inquiète aussi «du développement de la violence» envers ses services. «L’augmentation (+ 10,34% par rapport à 2012) du nombre des réclamations reçues par les médiateurs de Pôle Emploi s’est poursuivie en 2013», constate Jean-Louis Walter dans son rapport, mis en ligne sur le site de Pôle Emploi.

Le médiateur a recensé 24 458 réclamations l’année dernière, alors que le nombre d’inscrits à Pôle Emploi ne cesse de grimper (3,34 millions de demandeurs d’emploi sans activité fin février, un record). La grande majorité (63%) concerne des problèmes d’indemnisation. Parmi ces dernières, 19% sont consécutives à des «trop-perçus», ces sommes versées à tort aux chômeurs, qu’ils doivent ensuite rembourser (plus de 800 millions d’euros en 2012). Dans 7% des cas, ce sont des radiations des listes de Pôle Emploi qui sont contestées. In fine, près de la moitié (44%) de ces réclamations «reçoivent une suite plutôt ou totalement positive», selon le médiateur national.

Jean-Louis Walter s’inquiète également du «développement de la violence dans les réclamations», qui «se confirme comme le fait marquant de l’année 2013». «Elle est dans la façon d’être, d’écrire, de parler, de harceler, de menacer, de faire du chantage, au suicide notamment. Comme les conseillers, les médiateurs régionaux font part de leur préoccupation face aux menaces dont ils sont régulièrement l’objet», écrit-il.


AFP

A LIRE AUSSI :

>> Pôle emploi : le médiateur constate une hausse des réclamations et de la violence | RTL.fr avec AFP | 31/03/14



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir