Pôle Emploi amorce enfin sa mue numérique

Stratégie : Le site public va agréger de plus en plus d'annonces issues de sites privés et va ouvrir ses données aux développeurs afin de créer des applications liées.

Ceux qui se sont frottés au site Web de Pôle Emploi ont souvent eu l'impression de subir l'ergonomie digne d'un service soviétique des années 80. Outre une organisation kafkaïenne, le site est souvent épinglé pour son contenu en offres jugé insuffisant.

Jusqu'à il y a peu de temps, Pôle Emploi ne diffusait en effet que les annonces qui lui étaient adressés, faisant l'impasse sur les milliers d'offres des sites privés comme Monster ou Keljob.

Open Data

Incité à mieux s'adapter à la donne numérique, le service public fait sa mue en jouant l'ouverture. Objectif : être plus exhaustif en termes d'offres, le site ne propose que 30% des annonces disponibles sur le Web. Sept sites privés sont désormais indexés par Pôle Emploi (soit 25 000 offres supplémentaires) et ce chiffre devrait passer à 50 cette année.

Enfin, le ministère du Travail entend ouvrir les données de Pôle Emploi afin de permettre à des développeurs de créer des applications dédiées à l'emploi réunies au sein d'une sorte d'app store piloté par l'établissement. Un peu comme avec la RATP.

Reste un chantier de taille réclamé par beaucoup : la refonte du site Web dont l'efficacité reste encore à prouver...


A LIRE AUSSI :

>> Pôle emploi fait sa révolution numérique | 01net - Xavier Biseul | 15 janvier 2014



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir