Les chiffres du chômage pour les nuls

Le vrai nombre de chômeurs est proche de 6 millions de personnes en France.
Par Nicolas Nilsen.

Tous les mois, le gouvernement publie les chiffres des demandeurs d’emploi en distinguant plusieurs catégories statistiques : vous savez, les fameuses catégories A, B, C, D, et E… Oui, il découpe soigneusement le saucisson du chômage en petites rondelles et ne vous parle que de la catégorie A. Forcément, le gouvernement veut vous rassurer sinon vous prendriez peur en voyant la taille du saucisson entier ! Voici les véritables chiffres :

Vous avez d’abord les catégories A, B et C : les chômeurs qui sont TENUS de faire des actes positifs de recherche d’emploi

• catégorie A : demandeurs d’emploi sans emploi.
• catégorie B : demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
• catégorie C : demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite longue (i.e. plus de 78 heures au cours du mois) ;

Vous avez ensuite les catégories D et E : les chômeurs qui ne sont PAS tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi

• catégorie D : non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie…), y compris les demandeurs d’emploi en convention de reclassement personnalisé (CRP), en contrat de transition professionnelle (CTP), sans emploi et en contrat de sécurisation professionnelle (CSP) ;
• catégorie E : non tenus de faire de actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

Maintenant, après les catégories, les chiffres :

• 3 235 700 chômeurs de catégorie A
• 1 553 500 chômeurs de catégories B et C

Ce qui donne donc, pour A, B et C un total de 4 789 200 chômeurs (France métropolitaine) mais en réalité 5 085 800 chômeurs avec les DOM (car on ne voit pas pourquoi, sauf à être raciste, il faudrait exclure les chômeurs des DOM du chômage). Donc, tenez vous bien, on arrive au chiffre de 5 085 800 chômeurs. Et ce n’est pas tout car il faut évidemment encore ajouter les catégories D et E : 608 000 chômeurs (France métropolitaine). Ce qui fait un total de 5 696 800 personnes tenues ou non de rechercher un emploi mais dans la merde tout de même !



Et bien entendu il faut encore préciser qu’un saucisson peut évidemment en cacher un autre, encore plus gros : celui avec tous les gens radiés massivement de Pôle emploi (pour qu’ils disparaissent des statistiques du chômage). Et aussi de tous ceux qui sont sur les « emplois d’avenir » , « emplois francs », ou emploi-n’importe-quoi – qui ne sont pas de vrais emplois salariés du secteur marchand mais des emplois subventionnés par le contribuable dans le seul but de faire baisser artificiellement le nombre des chômeurs et de permettre au Président « d’inverser les courbes » ! Il faut vraiment qu’il se passe quelque chose dans la tête de nos dirigeants ! (sur la formation professionnelle, lire cet article d’Alexandre Jardin )

Voilà, maintenant en voyant ce saucisson, vous comprendrez peut-être

>> Pourquoi ils préfèrent les saucisses de cocktail !
>> Pourquoi ils mentent sur les chiffres du chômage :
>> Et pourquoi il ne faut surtout pas qu’ils “inversent les courbes” !
>> Pourquoi les gouvernements vous donnent de la barbe à papa !
>> Pourquoi la marée noire va emporter Pôle emploi
>> Au feu ! Pourquoi Pôle emploi est en feu

NB : Les chiffres utilisés pour le saucisson sont évidemment les derniers chiffres officiels publiés le 25 septembre. Comme ça vous serez au courant quand le gouvernement publiera les prochaines statistiques…


>> Sur le web


L'AUTEUR : Nicolas Nilsen

Le site de l'auteur

Nicolas Nilsen est l'auteur du blog "Switchie5" dans lequel il décortique quotidiennement l'actualité et la politique.




Commentaires   

 
0 #1 BAlt 21-10-2013 10:36
PEU CREDIBLE TOUS CES CHIFFRES...Plus bidons les un que les autres, parce que masqués par des emplois aidés, éphémères et sans compter les radiations douteuses... Tout cela est un foutage de gueule !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir