Pôle Emploi : une centaine d'agents manifestent pour soutenir un collègue sanctionné

Le collègue mis à pied pour 5 jours avait ouvert des droits, à tort, à un demandeur d'emploi ayant fourni un document falsifié. Une centaine de personnes ont envahi le siège de la direction départementale de Pôle emploi à Saint-Brieuc.

"Cela peut arriver à chacun d'entre nous, c'est une sanction complètement disproportionnée". Guillaume Bourdic ne décolère pas depuis qu'un agent de Pôle Emploi a été mis à pied pour 5 jours parce qu'il avait ouvert des droits, à tort, à un demandeur d'emploi ayant fourni un document falsifié. Pour dénoncer cette sanction, une centaine d'agents de Pôle emploi Bretagne ont manifesté jeudi et envahi le siège de la direction départementale de Pôle emploi à Saint-Brieuc.

 

"Notre collègue est actuellement en arrêt maladie. La sanction n'a pas été mise en oeuvre. On demande qu'elle soit levée. On demande que s'arrête ce climat de terreur mis en place par la direction régionale de Pôle emploi Bretagne", a déclaré le porte-parole de l'intersyndicale CGT Pôle emploi Bretagne.

Une santion "après enquête", répond Pôle Emploi

Dans un communiqué, la direction de Pôle emploi Bretagne a assuré que la mesure disciplinaire "venait sanctionner une faute basée sur des faits avérés, après enquête". "Pôle emploi Bretagne n'entend pas communiquer de façon plus détaillée sur une situation individuelle, confidentielle et ponctuelle. La direction veillera à ce que ce salarié effectue son retour dans les conditions les plus satisfaisantes", selon le communiqué.

Edité par CP avec AFP

A LIRE AUSSI :

>> Agent sanctionné : Pôle Emploi en grève le 10 octobre | Ouest-France | 03/10/2013



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir