Pôle emploi a besoin de continuer à se réformer : inutile d’en faire un bouc émissaire

On ne peut pas qualifier de ce blog d’être un adulateur des pratiques de Pôle emploi, et depuis les premiers articles nous avons relevé les dysfonctionnements de cette institution, mais toujours en nous efforçant de les situer dans leur contexte, et en dégageant les responsabiltés, en premier lieu celle du politique qui a décidé de la fusion dans un contexte de baissse du chômage, l’a réalisée dans la précipitation, en laissant nombre d’aspects juridiques dans le flou, et en mettant en place une administration au détriment du terrain, et l’a mis en oeuvre de façon accélérée sans y affecter, loin s’en faut, les moyens permettant de faire face à la montée importante du chômage.

Mais il est insupportable de voir nombre de médias bien silencieux au moment de la mise en place et des diffcultés émergentes faire leur choux gras de la situation de Pôle emploi aujourd’hui, à l’instar du Figaro du 4 août qui publie un article de Quentin Perinel titré ”Les dernières bourdes de Pôle emploi”, qui n’est qu’un recueil de situations déjà décrites, certes regrettables, mais dont il est un peu facile de tirer des généralités, surtout quand on oublie de rappeler l’évolution du nombre des “clients”

A moins que le but soit de susciter à travers les commentaires le “concours Lépine” des analyses brillantes du genre “dodo fonctionaires dodo faite dodo !” et des suggestions brillantes du type “faire appel au trésor public pour payer les indemnités !”

Et au fond, face à cette création sarkozyste en difficulté, comment ne pas céder à la facilité d’en faire un commode bouc émissaire de tous ceux qui pensent que toute structire publique et/ou paritaire ne peut pas fonctionner correctement et que la privatisation est par nature le salut.

@ Michel Abhervé pour Alternatives Economiques

Michel Abhervé

Professeur associé à l'université de Paris Est Marne la Vallée, il y enseigne l'économie sociale et les politiques publiques dans une licence professionnelle « Management des organisations de l'économie sociale ». Il a mis en place la possibilité de suivre cette formation en apprentissage. Il intervient également dans le Master rénové «Management de l'insertion dans l'économie sociale et solidaire » et contribue à l'animation du site ressources pour l'économie sociale www.univ-mlv.fr/ecosoc.

Michel Abhervé a exercé des responsabilités politiques en étant pendant plus de 20 ans élu à Evry et au conseil régional d'Île-de-France. Il a en particulier suivi des dossiers concernant l'insertion, la formation professionnelle, assuré la présidence de l'Union nationale des missions locales, et vient de suivre pour les employeurs de l'économie sociale le Grenelle de l'insertion, à travers un blog

>> Le blog de Michel Abhervé (Alternatives Economiques)

 





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir