La Bonne Boîte, un outil pour cibler ses candidatures spontanées

Pour éviter que les candidatures spontanées ne se transforment en bouteille jetée à la mer, un salarié de Pôle emploi a développé un outil qui permet d'identifier les entreprises qui sont potentiellement en phase de recrutement.

Quand elles cherchent à recruter, près de sept entreprises sur dix commencent par examiner les candidatures spontanées qu'elles ont reçues, selon une étude de la Dares. Il est donc essentiel pour les chercheurs d'emploi de ne pas négliger cette voie. Mais envoyer des centaines de candidatures au hasard revient à jouer à la loterie. Sans compter la démotivation qui gagne les esprits, faute de recevoir des réponses. La Bonne Boîte, un outil développé par Eric Barthélémy, conseiller chez Pôle emploi, facilite l'accès à ce "marché caché de l'emploi", c’est-à-dire qu'il ne fait pas l'objet d'une annonce.

"Quand je recevais des demandeurs d'emploi, ils me faisaient part de leurs difficultés à identifier les entreprises qui étaient susceptibles d'embaucher des profils comme les leurs. Lors d'un concours interne, j'ai donc émis l'idée de créer un outil qui permettrait de cibler ces entreprises", raconte Eric Barthélémy. Il remporte le concours, et Pôle Emploi le détache de ses fonctions et lui adjoint un coach et un développeur pour qu'il concrétise son idée.

Plus de 5 millions de consultations par mois

La Bonne Boîte s'appuie sur une base de données, mise à jour chaque mois, constituées à partir des déclarations préalables à l'embauche (DPAE), une formalité que les entreprises doivent accomplir auprès de l'Ursaff lorsqu'elles recrutent. Elle est ensuite passée à la moulinette d'un algorithme maison. Qui permet notamment de trier les entreprises en fonction des postes et de leur localisation, et de noter leur potentiel d'embauche dans les 6 mois à venir.


"100% des entreprises qui s'affichent ne vont pas forcément recruter, mais la probabilité est en tout cas nettement plus élevée que si l'on passe par un annuaire", précise Eric Barthélémy. La Bonne Boîte permet aussi d'affiner ses recherches, en fonction de la taille de l'entreprise, d'un rayon d'éloignement, du secteur d'activité. "Cela permet aussi d'ouvrir de nouveaux horizons, de découvrir des boites que l'on ne connaît pas. Et c'est valable pour les ouvriers, les employés, les agents de maîtrise, comme pour les cadres", souligne Eric Barthélémy. Pour envoyer leur candidature, les chercheurs d'emploi ont accès à l'adresse postale, le site internet, et parfois directement les coordonnées de la personne en charge du recrutement, grâce aux contacts fournis par les conseillers de Pôle emploi.

L'outil remporte un franc succès, avec 5 millions de consultations par mois via l'API et 300.000 via le site web. Il s'est même décliné en avril dernier en une version destinée aux jeunes qui recherche un contrat d'alternance.


Coralie Cathelinais



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir