Pôle emploi éffectue des missions ponctuelles avec la Tunisie

Pôle emploi développe activement ses missions de coopération internationale. Signé pour 30 mois depuis juin 2012, avec le service public d’emploi tunisien, L’ANETI (Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant), le programme de jumelage institutionnel en est un parfait exemple.

Le cadre et les objectifs du programme avec la Tunisie
Pôle emploi effectue des missions ponctuelles avec la Tunisie depuis une dizaine d’années. Ce programme de jumelage institutionnel (683 jours d’expertise de Pôle emploi) s’inscrit dans un partenariat entre les états membres de l’Union européenne et des pays bénéficiaires. Dans le cadre de ce projet géré par le GIP International, Pôle emploi s’est associé avec le SPE suédois dans le but d’aider à moderniser les services tunisiens et à combattre un taux de chômage qui atteint 18 % et touche fortement les jeunes diplômés (30 %).

Les actions mises en œuvre

-Développer les compétences des directeurs d’agence et des conseillers tunisiens
-Renforcer les partenariats locaux
-Réfléchir à une offre de services multicanal et élargir les services à distance
-Accompagner la communication interne et externe, la promotion de la micro-entreprise
-Réaliser des visites d’études en France

Les premiers résultats
« Nous avons coproduit des kits concrets exploitables sur le terrain, formés des conseillers et la mise en place de nouveaux partenariats locaux. Nos premières actions réalisées ont été évaluées très favorablement par un expert de l’Union européenne. Malgré les changements de la société tunisienne, des contextes différents, les préoccupations restent souvent les mêmes », explique Anne-Catherine Bélier, conseillère résidente jumelage (CRJ) Pôle emploi. Elle a participé à la réponse d’offres pour ce jumelage et a collaboré avec l’ANETI pour élaborer le programme du projet. Elle est en mission depuis septembre 2011 jusqu’en mars 2014.

« Le savoir-faire et la qualité d’expertise de Pôle emploi bénéficient d’une excellente réputation. Ses actions à l’étranger sont légitimées par les résultats obtenus. Nous sommes d’ailleurs de plus en plus sollicités pour participer à des projets internationaux » précise Jean-Pierre Callais – Chef du département Coopération internationale.

Les sources de financement
Pour dispenser son expertise technique, Pôle emploi entretient des échanges bilatéraux ou multilatéraux auprès de plus d’une vingtaine de pays bénéficiaires dans le monde. Ces programmes sont financés par le GIP International, par les ambassades des pays aidés, par le Bureau international du travail (BIT), ou par des fonds européens. Le principe ? Les organismes agréés des pays membres de l’UE soutiennent et accompagnent des «voisinages».

Alors que les jumelages sont réservés à des institutions publiques ou à des SPE, les appels d’offres européens sont ouverts aux cabinets privés. Actuellement, cinq experts de Pôle emploi sont en mission de longue durée à l’étranger (Tunisie, Maroc, Serbie et Algérie), sur des projets et financements européens conduisant des actions d’assistance technique.





A LIRE AUSSI : 

>> La Tunisie : un partenaire privilégié | sur pole-emploi.org | 30 Juillet 2013







Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir