Le tribunal déboute les deux chômeurs qui attaquaient Pôle emploi

  • Imprimer

Deux demandeurs d’emploi avaient saisi le tribunal administratif jugeant une formation inadaptée. Leurs demandes ont été déboutées.

Deux chômeurs longue durée réclamaient 50 000 € chacun à Pôle emploi après une formation jugée « bidon ». Le tribunal administratif de Montreuil vient de les débouter de leur demande. Ces derniers estimaient avoir subi un lourd préjudice après avoir participé à une formation de cuisinier agréée et financée par l’établissement public de juin 2016 à février 2017 à Paris et Créteil (Val-de-Marne). « On passait notre temps à recopier des recettes de cuisine », avait notamment déclaré Khedidja Mezidi, l’une des participantes à cette formation lors de l’audience du 2 mai.

Le tribunal a suivi les recommandations du rapporteur public qui estimait que Pôle emploi n’avait pas commis de faute. Un appel de ce jugement « est très probable », estime Me Emilie Videcoq, l’avocate des deux chômeurs. Philippe Nackaerts, secrétaire général de la section travailleurs précaires à la CGT, n’est pas surpris par cette décision. Pour lui, le tribunal n’a pas suffisamment pris en compte « les conséquences qu’ont eu ces formations sur la santé et le physique de ces deux stagiaires », estime-t-il.

 

Seine-Saint-Denis | R.C. |


A LIRE AUSSI :

>> Elle juge sa formation «bidon» et attaque Pôle emploi | La Parisien | 02/05/2018