Le tribunal déboute les deux chômeurs qui attaquaient Pôle emploi

Deux demandeurs d’emploi avaient saisi le tribunal administratif jugeant une formation inadaptée. Leurs demandes ont été déboutées.

Deux chômeurs longue durée réclamaient 50 000 € chacun à Pôle emploi après une formation jugée « bidon ». Le tribunal administratif de Montreuil vient de les débouter de leur demande. Ces derniers estimaient avoir subi un lourd préjudice après avoir participé à une formation de cuisinier agréée et financée par l’établissement public de juin 2016 à février 2017 à Paris et Créteil (Val-de-Marne). « On passait notre temps à recopier des recettes de cuisine », avait notamment déclaré Khedidja Mezidi, l’une des participantes à cette formation lors de l’audience du 2 mai.

Le tribunal a suivi les recommandations du rapporteur public qui estimait que Pôle emploi n’avait pas commis de faute. Un appel de ce jugement « est très probable », estime Me Emilie Videcoq, l’avocate des deux chômeurs. Philippe Nackaerts, secrétaire général de la section travailleurs précaires à la CGT, n’est pas surpris par cette décision. Pour lui, le tribunal n’a pas suffisamment pris en compte « les conséquences qu’ont eu ces formations sur la santé et le physique de ces deux stagiaires », estime-t-il.

 

Seine-Saint-Denis | R.C. |


A LIRE AUSSI :

>> Elle juge sa formation «bidon» et attaque Pôle emploi | La Parisien | 02/05/2018



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir