Pôle emploi : à Saint-Denis, un conseiller pour 500 chômeurs

L’agence Pôle Emploi de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis est débordée. Chaque conseiller doit gérer plus de 500 chômeurs contre 350 en moyenne. Reportage auprès des demandeurs d’emploi.

Cela se passe rue du Colonel Fabien à Saint-Denis, dans l’agence Pôle emploi la plus chargée d’Ile de France et l’une des plus débordée du pays. Ici les conseillers doivent aider, orienter et accueillir dix mille demandeurs d’emploi et certains conseillers doivent s’occuper de plus de cinq cent personnes.

Alors, au lieu de faire des entretiens individuels et personnalisés, les conseillers sont souvent contraints de recevoir plusieurs demandeurs d’emploi à la fois et de faire des réunions de groupe allant parfois jusqu’à trente personnes. Sur la porte de l’agence un panneau prie les demandeurs d’emploi de « conserver leur calme », mais les altercations continuent de se produire chaque jour entre les conseillers débordés et des chômeurs découragés et excédés.

Ils m'ont demandé d'enlever des diplômes, j'étais sur-diplômé à leurs yeux. J'ai refusé, j'ai trouvé ça immoral. Après, ils m'ont conseillé d'ajouter un prénom occidental.

Un demandeur d'emploi rencontré à Saint-Denis.

Dans les cartons du gouvernement pour faire baisser le taux de chômage, se trouvent des sanctions alourdies et de contrôles renforcés des chômeurs, sommés d’y réfléchir à deux fois avant de refuser une « offre raisonnable d’emploi ». On parle aussi d’un carnet de bord numérique, bientôt expérimenté dans deux régions, où les chômeurs devront consigner leurs actes de recherche d’emploi.





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir