Les chômeurs moins satisfaits de Pôle emploi en 2012, les entreprises un peu plus

PARIS (France), 24 juil 2013 - Le taux de satisfaction des demandeurs d'emploi vis-à-vis de Pôle emploi s'est dégradé en 2012 alors qu'il augmente au contraire chez les employeurs, selon un bilan communiqué mercredi par Pôle emploi et l'Unédic.

Les deux organismes publient "un premier bilan d'étape de la transformation lancée en 2012", conformément à la convention État-Unédic-Pôle emploi.

Signée en janvier 2012, celle-ci fixait comme objectif n°1 à Pôle emploi de personnaliser ses services, ce que l'opérateur a entrepris depuis janvier 2013 en instaurant trois modalités de suivi des chômeurs (renforcé, guidé, simple suivi) selon leur profil.

Les premiers résultats des réformes engagées depuis 2012, mesurés en dix-huit indicateurs, sont mitigés.

Ainsi, le taux de satisfaction des demandeurs d'emploi "concernant l'adaptation de l'offre de services de Pôle emploi à leurs besoins" baisse encore en 2012 à 52,1% (-2,7 points).

Depuis la création de Pôle emploi en 2009, cet indicateur n'a cessé de se dégrader.

Côté entreprises en revanche, l'enquête réalisée auprès des employeurs cherchant à recruter montre une amélioration du taux de satisfaction (58,4%, +2,7 pt).

Certains services offerts aux demandeurs d'emploi restent sous-utilisés, à l'exemple des CV en ligne: seuls 13,3% des demandeurs d'emploi inscrits ont mis leur profil sur le site pole-emploi.fr. Pôle emploi espère arriver à 35% en 2014 et promet d'"améliorer significativement le simulateur de calcul du montant de l'indemnisation" à partir d'octobre.

Signe de la dégradation du marché de l'emploi, le nombre de chômeurs inscrits plus de 21 mois cumulés en catégorie A (sans activité aucune) sur les deux dernières années a augmenté de 17%.

Et la part des demandeurs d'emploi encore sur les listes douze mois après leur inscription croît de près de deux points à 38,7%.

"Dans un contexte macroéconomique défavorable et tout en assurant la mise en oeuvre des priorités gouvernementales, Pôle emploi s'est mobilisé à tous les niveaux sur la période 2012-2013 pour réussir la mise en oeuvre des trois priorités de la convention tripartite", estime néanmoins l'opérateur.

Le nombre de demandeurs d'emplois inscrits sur les listes a augmenté de 10% en 2012, rappelle Pôle emploi.

Malgré cet afflux, les 2.000 CDI supplémentaires à Pôle emploi en 2012 et les redéploiements internes ont permis d'augmenter de plus de 10% le temps consacré au suivi et à l'accompagnement des demandeurs d'emploi, selon l'opérateur, qui a bénéficié pour 2013 d'un nouveau renfort de 2.000 personnes.

Pôle emploi souligne notamment être parvenu à maintenir les délais d'indemnisation, avec 88,9% de premiers paiements dans les temps en 2012, et à améliorer les délais d'inscription début 2013 - 92,3% des chômeurs reçus en premier entretien d'inscription sous dix jours, 16 points de plus qu'en 2012.

Par AFP

A LIRE AUSSI :

>> Deux courbes du chômage pour apprécier l'engagement du président | L'Entreprise - 24/07/2013



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir