Les agences Cadres de Pôle emploi, c'est bientôt fini !

C’est officiel. Pôle emploi va fermer les espaces qu’elle dédiait jusqu’alors aux cadres. Ce que regrette Jean-Jacques Manceau, expert en finances personnelles et auteur du blog My Little Money.

C’était dans les tuyaux depuis plusieurs mois, mais c’est désormais officiel, Pôle emploi l’a confirmé à Capital. Dans moins de deux mois, les cadres devront s’adresser au guichet commun, comme tous les demandeurs d’emploi non cadres. L’établissement public va fermer ses 15 espaces cadre (dont 11 en Ile-de-France). Les conseillers en charge des chercheurs d’emploi cadres ont été prévenus, mais encore pas les chômeurs. Ils devraient recevoir dans les prochains jours une lettre pour les informer qu’ils n’auront plus accès à ces espaces dédiés, des cocons douillets, calmes et confortables dans lesquels ils suivaient leurs formations et tenaient leurs rendez-vous avec leur conseiller. Un niveau de confort qui n’est visiblement plus compatible avec le plan stratégique 2015-2020 de Pôle emploi qui prévoit une réorganisation complète pour parvenir à une “organisation simplifiée”.

Le sort des espaces cadres semblait scellé depuis longtemps puisqu’une information a été présentée le 30 mai aux membres du CCE (comité central d’entreprise) de Pôle emploi, portant sur le projet intitulé “Adapter notre délivrance de services aux demandeurs d’emploi en recherche d’un emploi cadre”. Comme l’avait rapporté l’Agence d’information spécialisée AEF, la direction avait présenté notamment une étude portant sur les 15 agences cadres. D’après ce document, les cadres sont plus autonomes et n’utilisent que très peu les outils en libre accès, les visites sur flux ou sur rendez-vous. Les agences dédiées, qui accompagnent 11,5 % des cadres inscrits sur les listes de Pôle emploi, mobilisent également des infrastructures immobilières spécifiques qui génèrent des coûts.

>> Jean-Jacques Manceau, l'auteur de cet article, est aussi celui du blog My Little Money, consacré à l'actualité des finances personnelles, de l'immobilier, de la banque et de l'assurance.

Jean-Yves Cribier, directeur général en charge des ressources humaines et des relations sociales de Pôle emploi avait déclaré à AEF que “la décision de fermer les agences cadres ne serait néanmoins pas motivée “par un aspect économique, mais par la volonté d’homogénéiser l’offre””. Une sorte de nivellement pas le bas qui devrait quand même permettre de contribuer à l’objectif de faire faire à Pôle Emploi trois milliards d’économie en cinq ans.

Sollicité par Capital, Pôle emploi explique que les cadres seront quand même bien reçus dans les agences dites classiques. Ils y bénéficieront notamment d’un “accompagnement à distance” de “web-conférences” et “d’événements dédiés aux cadres”. Pôle emploi précise aussi avoir signé un partenariat avec l’APEC pour proposer des services complémentaires.






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir