Pôle emploi : « On a été victimes de notre succès »

Une pagaille… Mais un carton ! Du côté de Pôle emploi, on préférait évidemment retenir la seconde interprétation. Avec un chiffre de 10 000 visiteurs annoncés entre 9 et 13 heures contre 4 000 l’an passé au même endroit et à la même époque, c’est peu dire que la progression est sensible.

Pourquoi les compteurs se sont-ils affolés ? Invitations à foison, communication affûtée, spots radio à gogo… Pôle emploi a bien fait le job, serait-on tenté d’écrire. Quelque 47 000 invitations ont été lancées pour un événement réunissant 150 stands. Pas de formation, de l’emploi à 100 %. Ceci explique aussi cela.

Mais, surtout, « on a élargi notre couverture géographique et avons invité des demandeurs d’emploi de Lillers, Béthune, Bapaume, confie Nicolas Catalano, conseiller entreprise au Pôle emploi Lens gare, qui organisait la manifestation. On a été victimes de notre succès. Il faut dire que nous avions des gros pourvoyeurs d’emploi, que ce soit dans le domaine de la logistique, du commerce, des transports et des services à la personne. »

Dans le tiercé…

Les locomotives du forum s’appellent Amazon, Decathlon logistique, Leroy Merlin logistique, Auchan, entre autres. Du lourd, en somme. « Par rapport à l’an dernier, on a eu davantage de très grosses entreprises, du coup, les gens sont davantage intéressés. » Dans le tiercé des secteurs les plus prisés, on trouve la logistique, le transport et le commerce.

Rendez-vous le 16 novembre à Hénin-Beaumont

Résultat : dès 8 h 30, soit une demi-heure avant l’ouverture du salon, une foule compacte se massait déjà devant les portes de la halle Bertinchamps. La bonne nouvelle, c’est que certains sont repartis avec un vrai job à l’issue de ces longues heures de pagaille un brin stressantes. Et pour ceux qui n’auraient pas eu le courage de faire la queue, ils pourront toujours déposer leur CV au prochain forum de l’emploi annoncé le 16 novembre à l’espace François-Mitterrand d’Hénin-Beaumont. Cette fois-ci, ça durera toute la journée !


LENS | Hervé Naudot



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir