Bug du site de Pôle emploi: du mieux (peut-être) à partir de lundi

Il y a bien plus que 50 offres d’emploi à pourvoir dans la région. Dès la semaine, on pourra le constater, assure Pôle Emploi. Qui tente de se dépatouiller d’un énorme bug informatique qui handicape les demandeurs d’emploi dans leur recherche.

Il ne faut jamais manquer une occasion de se taire. Pourtant, ce mercredi, Pôle emploi s’est fendu d’un tweet, dans lequel il s’est vanté d’être, selon une étude de Harris Interactive, le site emploi préféré des Français. Une déclaration malheureuse, à double titre, et Pôle emploi en finalement a convenu. Parce que parler de site préféré quand on s’intéresse de chômage, c’est limite. Et ça l’est d’autant plus que, depuis quelques jours, le site de Pôle emploi est en carafe. Comme nous l’expliquions dans La Voix du Nord dès lundi, il est impossible d’effectuer une recherche sans tomber sur des résultats incohérents. En clair, une recherche ne permet de trouver au maximum que cinquante propositions d’emploi. Sur toute une région, c’est peu !

Service limité

Comme nous l’expliquions, le premier problème serait bel et bien intervenu mi-juin. Pendant trois jours, selon les lieux de connexion, il a été carrément impossible d’accéder au site pour y faire une recherche. Le service a été rétabli, mais avec la limite des 50 offres les plus pertinentes pour que ça ne saute pas de nouveau. Pôle emploi explique que le site a retrouvé des couleurs, mais depuis le début de semaine, rebelote. Les demandeurs d’emploi retrouvent des résultats incohérents, n’identifiant pas d’une fois sur l’autre le même nombre de propositions de postes. « La meilleure solution est de faire une recherche en spécifiant un métier pour retomber sur un résultat cohérent », assure Pôle emploi.

Éviter de bloquer l’indemnisation

La problématique, explique-t-on chez Pôle Emploi, c’est que le souci est survenu en pleine période d’actualisation. Une période pendant laquelle les demandeurs d’emploi doivent préciser leur situation (s’ils sont en recherche, s’ils ont trouvé un emploi ou s’ils ont exercé une activité réduite). « C’est le point de départ pour que les personnes puissent être indemnisées. » À cette période, les connexions sur le site passent de 1 à 2 millions par jour. Or, « le site de Pôle emploi, c’est une grosse machine », à laquelle sont branchés les demandeurs d’emploi, mais aussi les 50 000 agents de Pôle emploi. Pour ne pas tout bloquer, il a été décidé de maintenir un service réduit. Les dossiers individuels n’auraient pas été affectés et il n’y aurait pas eu de problème d’actualisation.

« Le problème est identifié. Dès ce week-end, une mise à jour du site sera faite afin de résoudre cette problématique », promet la direction de Pôle emploi. Cette intervention sur le site (qu’il est préférable d’opérer la nuit et le week-end) devrait notamment permettre de retrouver la commune, dont le choix avait lui aussi sauté. En outre, on repassera à 150 offres par recherche. À vérifier dès lundi.

Par MARC GROSCLAUDE




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir