Combien de personnes ont trouvé un emploi grâce au Bon coin l’an dernier ?

Le Bon coin affirme que 800.000 personnes ont trouvé un emploi grâce à sa société l’an dernier.


Le Vrai Faux de l’info avec le coup de communication du site Le Bon Coin.

Le spécialiste des petites annonces poursuit son offensive sur le marché de l’emploi, il vient de racheter la start-up Kudoz, une application de recrutement pour jeunes diplômés, et tente d’attirer les entreprises à grand renfort de pubs, comme celle-ci, que vous avez sans doute entendue.

"En 2016, plus de 800.000 personnes ont trouvé un emploi sur le Bon Coin. Et si en 2017, c’était votre premier jour ?"

Le chiffre est impressionnant. 800 000 personnes ont trouvé un emploi grâce au Bon coin l’an dernier, c’est vrai ou c’est faux ?

On n’en sait rien et le Bon Coin ne le sait pas non plus car cette statistique s’appuie sur une enquête vraiment légère. On a posé la question par internet à 820 seulement des utilisateurs du site, 140 ont répondu que, oui, ils avaient trouvé du travail via le Bon Coin. Quel type de contrat, intérim, CDD, on n’en sait rien. Et le résultat été extrapolé par rapport au nombre de visiteurs des pages emploi, ça donne ce chiffre impressionnant de 800 000, qui n’a pas, en réalité, une grande valeur statistique. Quant au nombre d’entreprises qui auraient effectivement recruté grâce au bon coin, 130 000, il est extrapolé d’un groupe encore plus petit, 130 répondants. Donc voilà, la pub appuie une tendance, mais elle ne dit rien de précis.

Mais est-ce qu’on peut évaluer quand même l’impact du Bon Coin ?

On peut évaluer sa notoriété, qui est réelle. La moitié des demandeurs d’emploi consulteraient le site, selon une autre étude de l’institut Ifop et le Bon coin a publié 1,5 million d’annonces en 2016, contre 7,5 millions pour Pôle emploi. Sur le bon Coin ce sont apparemment des emplois plus stables, des contrats plus longs pour des diplômes précis. Maintenant il faut se rappeler que la même année, 2016, l’URSAFF a enregistré plus de 24 millions de déclarations d’embauche hors intérim. L’écrasante majorité sont des CDD de quelques jours mais il y a quand même eu quatre millions de CDD longs et 3,3 millions de CDI. Donc sans indications sur la nature des postes qui transitent par bon coin, difficile de se faire une idée : 800.000 contrats, si le chiffre était exact, ça représenterait moins de 4% du total. Mais il est certain que les Français, et les entreprises l’utilisent de plus en plus. Parce que c’est rapide, y a pas de codes à rentrer, pas de paperasse. Certains postent des annonces permanentes, comme quand on fait de la veille. D’autres vont trouver, c’est vrai, des compétences précises.

C’est en train de devenir une concurrence pour Pôle Emploi.

Même s’ils ne s’adressent pas au même public, puisque pôle emploi fait de l’accompagnement et de la formation, oui. Internet est clairement au cœur des recherches d’emploi aujourd’hui. Cela permet d’optimiser ses chances, et le bon coin offre un service de géolocalisation, que les visiteurs le plébiscitent. Comme ils plébiscitent les autres outils de recherche numérique, les sites Monster, Indeed… Il y a clairement un marché à prendre. Mais la concurrence est féroce. Facebook et Amazon envisagent de se lancer, d’où la pub agressive du bon coin pour convaincre les entreprises, qu’il est le meilleur, le plus efficace. Et attirer un public plus porté sur l’emploi des cadres, des compétences. Car ces entreprises paient pour mettre leurs offres en avant, de 60 à 2.000 euros. Le marché à prendre pèserait plus de 160 millions au total.

Géraldine WOESSNER



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir