Escroquerie à Pôle emploi : six mois avec sursis requis contre l'ex-rugbyman Thomas Lombard

L’ex-international français, aujourd’hui consultant sur Canal + est accusé d’escroquerie au détriment de Pôle emploi.

Une peine de six mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende a été requise lundi à l’encontre de l’ex-joueur de rugby Thomas Lombard pour escroquerie au détriment de Pôle Emploi, ainsi qu’une amende à l’encontre de Canal +, accusée de travail dissimulé.

Il est reproché à Lombard, ancien centre international (12 sélections) aujourd’hui consultant sur la chaîne cryptée, d’avoir touché entre décembre 2008 et novembre 2010 130 000 euros de la part de Pôle Emploi, alors qu’il percevait dans le même temps des revenus de consultant par le biais de sa société Wing Communication, qui facturait ses prestations à Canal +.

A l’époque éligible à une allocation de retour à l’emploi suite à la fin de sa carrière de rugbyman, son omission de signaler son rôle d’associé-gérant de Wing Communication a conduit à un trop perçu de 48 000 euros, aujourd’hui remboursé.





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir