L’informatique mise en cause dans les trop-perçus des demandeurs d’emploi

Pôle emploi a versé près de 812 millions d’euros par erreur en 2012.

Un rapport du Médiateur de Pôle emploi pointe les dysfonctionnements du système d’information de l’agence publique dans cette indemnisation défaillante des ayants-droits.
Le fait pour un demandeur d’emploi de signaler qu’il a retrouvé un travail enclenche une actualisation automatique. Ce qui crée un décalage.Tous les jours du mois en cours lui sont payés même si pendant cette période il a travaillé ou a été malade.
Inversement, le système informatique ne détecte pas les indus prescrits et aucune alerte n’en avertit les conseillers. « Pôle emploi envoie donc des notifications de trop-perçu pour des indus prescrits. »

Ce rapport que l’on retrouve sur le blog d’une salariée de Pôle emploi signale que ces deux anomalies avaient déjà été identifiées avant la fusion ANPE/Assedic.


01Business | Xavier Biseul


Rapport du Médiateur sur les Indus | 1,23 Mo |



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir