Chômage : Pour faire des économies, l'Unédic durcit les conditions d'indemnisation

Pôle emploi. La prochaine convention Unédic, qui entrera en vigueur cet automne, prévoit de réduire l'indemnisation des chômeurs.

33,6 milliards d'euros. C'est le niveau que devrait atteindre cette année la dette de l'Unédic, l'organisme chargé de verser les indemnités chômage. Pour tenter de le résorber -ou au moins de réduire son déficit, de 3,6 milliards cette année-, les partenaires sociaux ont convenu de nouvelles mesures d'économies, qui entreront en vigueur cet automne. Leur objectif : économiser un milliard d'euros par an à compter de 2020.

Conditions plus drastiques pour l'indemnisation des chômeurs

Sans surprise, ces économies se feront sur le dos des chômeurs qui bénéficient de soutien de Pôle emploi. Les mesures prévoient un changement de la formule de calcul des allocations (550 millions d'euros d'économies) et le durcissement des règles d'indemnisation des seniors, qui permettra de réduire les dépenses de 430 millions d'euros supplémentaires. Les 5,4 millions de personnes inscrites à Pôle Emploi en catégories A, B ou C et qui dépendent donc de l'aide publique pour tout ou partie de leurs revenus mensuels vont devoir apprendre à se serrer (encore plus) la ceinture.






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir