Près de 30 000 euros escroqués à Pôle emploi et à des victimes sur leboncoin.fr

Ce jeudi matin, c’est une affaire d’escroquerie peu banale qui a occupé les juges du tribunal correctionnel de Bonneville.

À la barre, Sébastien Dubuc répondait de sept faits d’escroquerie différents. Il ne s’est pas présenté devant les juges, qui n’ont donc eu aucune explication quant à la motivation de ses actes.

L’affaire démarre le 28 avril 2016 avec un dépôt de plainte de l’organisme Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes, qui avait diligenté un contrôle concernant cet individu. Celui-ci, lors d’une mise à jour de son dossier, avait fourni aux services concernés une déclaration de revenus qui semblait falsifiée. Et pour cause ! Le prévenu avait omis de signaler son retour à l’emploi dans une entreprise en Suisse et continuait de percevoir ses indemnités chômage depuis sept mois environ. Le tout pour un montant de près de 25 000 euros.

À ce dossier s’ajoutaient cinq autres affaires dans lesquelles le modus operandi était quasiment le même.

Sept dossiers à son actif

L’homme mettait des annonces sur le site de vente en ligne leboncoin.fr, concernant la plupart du temps des pièces automobiles d’une certaine marque de véhicule, appâtant souvent des clients éloignés. Il se faisait alors payer par voie de paiement électronique et n’envoyait jamais la marchandise. Autant de clients escroqués et autant de plaintes déposées.

Enfin, un septième dossier concernait une plainte d’un propriétaire de chenil dans lequel l’homme avait placé ses chiens et qui avait fait plusieurs chèques pour payer la pension. Il avait ensuite fait opposition à ses chèques, qui n’ont donc pas pu être encaissés.

Le prévenu est bien connu des services judiciaires et compte déjà de nombreuses condamnations inscrites à son casier pour des faits de vol, usage de fausse plaque, conduite sans permis, vol en réunion, délit de fuite…

Au final et pour l’ensemble de son œuvre, le tribunal l’a condamné à une peine globale de 18 mois d’emprisonnement et il devra en outre verser 31 600 euros environ de dommages et intérêts aux diverses parties civiles.

Par Isabelle PHILIPPE



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir