Pôle emploi: la CGT conserve de justesse sa représentativité

La CGT a conservé de justesse sa représentativité au sein de Pôle emploi, se classant loin derrière la CFDT, FO et le SNU lors des élections professionnelles, selon les résultats communiqués vendredi par l'opérateur.

Si elle reste le quatrième syndicat de Pôle emploi, la CGT a perdu 2,62 points par rapport à 2014, passant de 13,24% à 10,62%. L'organisation se maintient de peu au-delà du seuil de représentativité de 10%.

Devant elle, la CFDT (19,85%, +0,5 pt), Force ouvrière (17,18%, -1,35 pt) et SNU-FSU (16,36%, -1,16 pt) conservent les trois premières places. De son côté, la CFE-CGC reste le cinquième syndicat représentatif, avec seulement 7,33% des suffrages (-0,20%) mais 20,66% dans les collèges techniciens, agents de maîtrise et cadres.

Deux autres syndicats échouent aux portes de la représentativité, malgré de fortes progressions: le Snap (9,86%, +2,43 pt) et la CFTC (9,36%, +2,27 pt).

"On sent que le paysage syndical est en train de se redessiner: les organisations réformistes progressent significativement sur les deux dernières élections, alors que celles qui se sont inscrites dans l'opposition reculent", souligne-t-on à la direction de l'opérateur.

Mais à Pôle emploi, qui est à la fois une entreprise et une branche professionnelle, c'est la représentativité de branche qui compte, car c'est à ce niveau que sont négociés les principaux accords (GPEC, classification...). Or dans la branche, le seuil de représentativité est fixé à 8% et le Snap et la CFTC sont donc représentatifs.

Par ailleurs, le poids des différents syndicats n'est pas exactement le même dans la branche et dans l'entreprise, car la représentativité de branche est arrêtée au 31 décembre 2016 et ne tient donc pas compte des dernières élections organisées mardi dernier en région Paca.

Les résultats de branche seront publiés au printemps, mais l'opérateur assure d'ores et déjà que "les organisations réformatrices seront majoritaires et (que) les autres ne seront plus en capacité de s'opposer formellement".

Fort de cette "nouvelle donne", l'opérateur compte "relancer la négociation sur la classification", qui avait échoué fin 2014 suite à l'opposition de FO, du SNU et de la CGT, dès "la promulgation des résultats de branche".



A LIRE AUSSI :

>> La CGT présente de peu à Pôle emploi | Le Figaro.fr avec AFP | 10/02/2017



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir