La Région et Pôle emploi renforcent leur collaboration

Mobilité ou développement économique : la Région et Pôle emploi ont signé, lundi, une convention en faveur des demandeurs d’emploi.

Cela va « au-delà de ce que nous faisions jusqu’alors », souligne Marie-Guite Dufay, présidente PS du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.

Premier exemple : la question de la mobilité géographique. 23 % des demandeurs d’emploi disent avoir déjà renoncé à un emploi faute de pouvoir s’y rendre et ce taux monte à 43 % chez les jeunes (*).

La mobilité, un élément crucial

« Nous nous sommes engagés à chercher ensemble des solutions nouvelles pour lever ce frein majeur à la reprise d’un emploi », détaille Frédéric Danel, directeur régional de Pôle emploi.

Cela passe-t-il par le financement des tickets TER ainsi que la Région le fait déjà, à titre expérimental, sur certains territoires ? « Tout est possible », assure Marie-Guite Dufay, pour qui « la mobilité ne doit pas être un frein à la reprise d’emploi. »

Deuxième exemple : les signataires de la convention s’engagent à traiter ensemble les questions de développement économique.

« Depuis un an », détaille le directeur régional de Pôle emploi, « nous avons spécialisé nos conseillers dans les agences, avec des conseillers qui sont dédiés aux entreprises (ils sont 189). Aujourd’hui, ils travaillent sur la base de plans d’action locaux, pour promouvoir, par exemple, tel type de CV auprès des entreprises locales qu’ils démarchent. Demain, selon les termes de la convention, ils pourront intégrer à ce plan d’action quelques-unes des orientations définies par la Région. »

La Région qui - dans le cadre de la loi Notre - est le chef de file du développement économique.

(*) Enquête Elabe réalisée pour le Laboratoire de mobilité inclusive et rendue publique mardi 17 janvier.


Alexandra Caccivio




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir