Du changement à la tête de Pôle emploi Guyane

Jean Jacques-Gustave avait été nommé à la tête de Pôle emploi Guadeloupe et Îles du Nord au début de l'année 2013. Après quatre années en Guadeloupe et une grande expérience du monde de l'emploi et des ressources humaines, il s'est envolé vendredi pour exercer ses fonctions en Guyane. Stéphan Jules, qui était directeur adjoint, le remplace depuis le 1er janvier.

Le bilan des actions menées par Jean Jacques-Gustave au cours de sa mission à la tête de Pôle emploi Guadeloupe et Îles du Nord.

La reconstruction des sites : Pôle emploi compte aujourd'hui 13 sites sur l'ensemble de l'archipel. « Nous avons la préoccupation de la proximité, souligne le directeur. Nous souhaitons faire en sorte que le demandeur d'emploi ne soit jamais à plus de 30 minutes de son site Pôle emploi. » Ainsi, de nouveaux sites ont été créés et d'autres ont été rénovés. Aujourd'hui, Pôle emploi compte des agences aussi bien à Saint-François qu'à Marie-Galante ou encore Bouillante. Ces locaux sont également bénéfiques pour les salariés qui bénéficient d'un meilleur cadre professionnel. Deux créations d'agence restent à réaliser en 2017, l'une à Petit-Bourg et l'autre au Gosier.

L'amélioration de l'offre de service : Avec les nouveaux locaux, s'accompagne également l'amélioration de l'offre de service. À ceux qui reprocheraient à la structure guadeloupéenne d'avoir le taux de chômage le plus important au niveau national, Jean Jacques-Gustave répond : « Le métier de Pôle emploi est de répondre aux attentes des demandeurs d'emploi, mais aussi des entreprises en accélérant le retour à l'emploi. » Et pour ce faire, il mise sur la couverture du territoire ainsi que sur une organisation plus pertinente.

Le nouveau parcours du demandeur d'emploi (NPDE) : « Nous souhaitons raccourcir le parcours administratif pour faire en sorte que le demandeur d'emploi retourne à l'emploi le plus rapidement possible » , précise Jean Jacques-Gustave. Pour ce faire, la nouvelle organisation mise sur la simplification de l'inscription et de l'indemnisation qui sont des démarches administratives.

La mutation digitale : Pôle emploi a lancé le 100 % web de façon expérimentale dans l'une de ses agences. Le but : suivre de manière plus personnalisée les demandeurs d'emploi et développer l'accessibilité aux usagers ainsi qu'aux entreprises.

Les conseillers à dominante entreprise : Ils sont 35 à avoir été nommés sur l'ensemble du territoire pour favoriser l'accompagnement personnalisé aux PME et TPE.

Le plan 500 000 : Le partenariat entre l'État, la Région et Pôle emploi a été couronné de succès. « Nous avons la logistique et les connaissances des demandeurs d'emploi, explique le directeur. L'entrée en formation passe par la Région. » Une action coordonnée pour laquelle Pôle emploi s'était vu confier 60% de l'enveloppe de ce plan 500 000 Guadeloupe. « Nous l'avons réalisé à 100 %, continue-t-il. Ce qui représente près de 5 000 entrées en formation. »


Durant ces quatre années passées en Guadeloupe, il retient :

L'inertie du dialogue social. « On ne peut pas conduire des transformations aussi profondes sans un dialogue social dense. Nous avons eu, à un moment donné, un décallage avec les organisations syndicales, qui a conduit à un mouvement de grève pour lequel nous avons trouvé un accord qui permet de mieux expliquer ce que nous avons fait. » Ces explications sont normales. Mais je regrette cette capacité d'inertie dans les dialogues que j'ai dû affronter. J'ai trouvé trop souvent une opposition basique. Notamment quand on me dit que nos nouveaux locaux ne sont pas adaptés. Ce sont des efforts faits pour la qualité de travail de nos employés. Avec un dialogue social plus fluide, nous aurions pu faire plus. »

Beaucoup d'actions menées. « Je m'étonne, en faisant ce bilan, de tout ce que nous avons fait. Reloger les sites, remettre en place des organisations correspondant au nouveau parcours du demandeur d'emploi, etc. Les services que nous rendons aux demandeurs d'emploi, et je ne parle pas que de diminuer le chômage, mais aussi d'inscrire, d'indemniser et d'orienter sont de plus en plus performants. Et nous avons pu améliorer considérablement nos prestations et nos résultats. C'est l'ensemble des équipes qui a effectué ce travail en connectant les demandeurs d'emplois avec les entreprises. »

13 sites compétents. « Nous avons une capacité de traiter de manière simultanée et égale dans chacune de nos agences, même si en face de nous, nous avons des personnes qui ont toutes des besoins différents. Et pour cela, nous travaillons avec des partenaires tels que le conseil régional, le conseil départemental, des associations, les mairies, etc. Nous avons réussi à emmailler tout cela et nos 13 agences sont aujourd'hui en synergie. »

EN CHIFFRES

En 2015, en Guadeloupe, Pôle emploi a réalisé 112 522 entretiens. 19 972 personnes ont retrouvé un emploi dans l'année écoulée et 58% des demandeurs d'emploi sont satisfaits ou très satisfaits de leur accompagnement.

 

Sophie BACONIN



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir