Pôle emploi Guyane change de tête

Directrice régionale en Guyane depuis plus de deux ans, Firmine Duro va reprendre le chemin de la direction générale de Pôle emploi, à Paris. Avec la satisfaction du devoir accompli.

En juillet 2014, lorsqu'elle prend la direction de Pôle emploi en Guyane, Firmine Duro se voit confier deux missions principales : poursuivre la transformation des services pour améliorer l'accompagnement des demandeurs d'emploi et mettre en place une organisation qui répond aux attentes des entreprises. « Nous avons vécu deux années très denses avec les agents de Pôle emploi mais les résultats sont là » , se félicite la dirigeante qui, dans moins d'une semaine, va regagner les bureaux de la direction générale, à Paris.

« CONTINUER À TRAVAILLER SUR LES CONDITIONS D'ACCUEIL »

« Il y a eu une grosse transformation en 2015 avec le nouveau parcours d'inscription sur internet, rappelle Firmine Duro. C'était un gros défi pour la Guyane. Et puis nous avons équipé nos agences avec des points d'accueil. Aujourd'hui, la majorité des inscriptions se fait sur le net. » D'autres dispositifs ont été mis en place sous sa direction.

Les entretiens rapides entre les demandeurs d'emplois et les entreprises, pour exemple. Mais aussi la création d'un portail d'accès internet à l'ensemble des services en ligne de Pôle emploi. Sans oublier Takari, une action menée en partenariat avec le Medef et Opcalia (un organisme paritaire collecteur agréé) qui mobilise l'ensemble des dispositifs d'aide au recrutement. Un réseau de partenaires qui s'avère indispensable. « En Guyane, quand on est à la tête du Pôle emploi, on n'est jamais seul » , assure Firmine Duro.

Dans une petite semaine, elle cédera son fauteuil à Jean-Jacques Gustave, en provenance de la Guadeloupe. Un nouveau directeur qui aura du pain sur la planche. « Il faudra poursuivre l'effort sur la formation car le niveau de qualification attendu en entreprise évolue, insiste Firmine Duro. Souvent, des postes restent vacants car nous ne pouvons pas les pourvoir localement. Il faut aussi continuer à travailler sur les conditions d'accueil. »

Une seule chose n'a que peu changé depuis juillet 2014 : le nombre de demandeurs d'emploi. Il oscille continuellement entre 22 500 et plus de 24 000 personnes.










Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir