VIDEO. Comment expliquer les différences entre les chiffres de l'Insee et de Pôle Emploi ?

Publication des chiffres trimestrielle pour l'un, mensuelle pour l'autre ou encore choix des échantillons de population, faisons un point sur les méthodes de calculs qui expliquent les écarts de résultats.

La plupart du temps, les chiffres du chômage en France annoncés sont ceux donnés par Pôle Emploi, mais l'Insee aussi fait un rapport sur leur évolution. Le problème: souvent, l'écart entre les résultats est énorme, avec une différence d'environ 700 000 chômeurs. La courbe de Pôle Emploi a tendance à être beaucoup plus haute et plus en "dents de scie" que celle de l'Insee, qui est plus stable et nous indique une légère diminution depuis un an et demi.

Des méthodes de recensement différentes



WEB_MODULE ACTU SOIR_CHOMAGE_LISA


Plusieurs raisons peuvent être à l'origine de ces écarts. D'abord, la fréquence de publication. Les chiffres de Pôle Emploi sortent tous les mois, alors que ceux de l'Insee sont trimestriels, ce qui explique une irrégularité plus forte chez Pôle Emploi. Ensuite, la méthode de recensement est différente de chaque côté. L'Insee contacte un échantillon de 100 000 personnes par téléphone et leur pose des questions très ciblées comme "Est-ce qu'ils recherchent activement du travail ?" ou encore "Est-ce qu'ils sont disponibles dans les deux semaines pour travailler ?" Pôle Emploi, de son côté, comptabilise le nombre de personnes inscrites par mois. Du coup, certains inscrits à Pôle Emploi ne sont pas pris en compte par l'Insee. Ce faisant, les économistes et les hommes politiques préfèrent se baser sur les chiffres de l'Insee, plus réguliers, tandis que les médias, eux, favorisent les chiffres de Pôle Emploi, qui tombent plus fréquemment.





Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir